Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Football
Photo © Droits réservés

Le FF Yzeure veut faire encore mieux

Le FF Yzeure a réalisé un petit exploit cette saison en tenant tête à Marseille et Saint-Étienne. Une saison qui a emballé le public de Bellevue mais qui laisse des regrets au coach Dominique Morabito.

Les faits. Le FF Yzeure termine troisième derrière l'OM et l'ASSE, deux équipes professionnelles avec de gros budgets. Première équipe amateur, il devance Ambilly, deuxième équipe amateur, de huit points. Le FFY a fait une série de treize matchs sans défaite et il a occupé la première place à six reprises. Il termine avec douze points de plus que la saison dernière. Avec 1.500 spectateurs pour la venue de Marseille, il a réalisé la meilleure affluence des deux groupes de D2 réunis.

L'analyse de Dominique Morabito. « Les trois-quarts de notre saison ont été très bons et je comprends que les spectateurs et même les dirigeants soient très satisfaits de notre résultat. Mais après treize matchs sans défaite, on laisse filer la montée contre des équipes du bas de tableau. Sur la fin, j'ai le sentiment qu'on n'a pas eu le comportement d'une équipe et même d'un club qui voulait absolument monter. Inconsciemment, on avait atteint notre objectif, la troisième place. Pour moi, c'est une grosse déception. »

Ses projets. « On a démontré qu'il y avait à Yzeure les moyens de faire quelque chose de grand. Maintenant, il faut qu'on se prenne au sérieux et croire en nos possibilités. On était parti sur un projet de trois ans pour monter en D1, il nous reste une saison. En deuxième partie de saison, on a eu des soucis d'effectif. Il faut l'étoffer et Ophélie (Meilleroux), qui a en charge le recrutement, a déjà noué des contacts. Mais pour ça, on doit avoir un budget plus important. On ne peut pas tout demander aux collectivités locales, il faut augmenter notre partenariat privé et la cellule partenariat que nous venons de mettre en place y travaille activement. »

Augmenter 
le budget et étoffer l'effectif

Le budget. Il était de 180.000 €. Celui de Marseille était supérieur à 1 million d'euros et celui de Saint-Étienne à 800.000 €. À titre d'exemple, le budget de Strasbourg Vauban, descendu en régional, était de 380.000 €.

L'affluence. En moyenne, sur la saison, 530 spectateurs ont assisté aux matchs à Bellevue, en augmentation de 40 % par rapport à la saison dernière. Deux pics de fréquentation : Saint-Étienne avec 800 spectateurs et Marseille, avec 1.500 personnes !

Commentaire