Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Handisport
Photo © Raphaele Gigot

Vichy, l'un des trois pôles France handisport de France

Il existe trois pôles France handisport dans l'Hexagone : le basket à Bordeaux, l'athlétisme à Lyon et la natation à Vichy.

« Les résultats après les Jeux de 92 n'ont cessé de décliner. Après Pékin (2008), la volonté a été de créer des pôles pour remonter le niveau du handisport », explique le directeur du pôle, Robert Fassolette.

L'agglomération vichyssoise rassemblait tous les critères pour accueillir la section de natation : un Creps qui venait en 2010 d'être équipé en « logistique » handisport, avec une grosse capacité d'accueil, un stade aquatique de Bellerive avec les infrastructures nécessaires et des entraîneurs diplômés.

Robert Fassolette, également président du comité handisport de l'Allier, a logiquement été désigné responsable du pôle. L'aventure a commencé en septembre 2011. Avec, bien entendu, des objectifs de résultats. « Un pôle France, ce n'est pas pour que tout le monde ait une médaille d'or. Néanmoins, il est là pour augmenter le niveau français. »

« Une énorme responsabilité pour nous »


La réussite d'un pôle France tient à trois facteurs : « La qualité intrinsèque du jeune, déjà. Puis, que la famille soutienne complètement l'enfant car, étant handicapés, ils sont souvent plus choyés que les autres et c'est donc difficile de les voir partir seuls. Et, enfin, que la famille fasse confiance à l'équipe d'encadrants. »

Cette année, ils sont huit nageurs (plus un partenaire d'entraînement), venus des quatre coins de la France. Six garçons et deux filles. Des athlètes qui vont vivre loin de chez eux durant un an. « C'est une énorme responsabilité pour nous. » Mais les encadrants du Creps connaissent désormais la méthode.

Commentaire