Actualité sportive en auvergne



Photo © Sylvain Néron

Vichy-Clermont : Serge Mourtala, jeune diamant à polir

Basketteur depuis seulement cinq ans, le jeune pivot de 2,14 m a progressé depuis la saison dernière et a logiquement gagné du temps de jeu. Mais le natif de Niamey sait qu'il doit encore s'améliorer.

En 14 apparitions depuis le début du championnat, Serge Mourtala a déjà passé plus de temps sur les parquets de Pro B (128 min) que sur l’ensemble de la saison dernière (78 min en 19 rencontres). La preuve, en chiffres, que Guillaume Vizade fait de plus en plus confiance à son jeune pivot de 21 ans. La conséquence, surtout, de la progression du natif de Niamey, au Niger, qui a découvert le basket il y a seulement cinq ans.

« Je regardais des jeunes jouer au basket quand un homme m’a remarqué au bord du terrain. Comme j’étais grand, il m’a demandé de prendre un ballon et a fait des vidéos de moi qu’il a envoyées à des agents. J’ai été recruté par le club Torrelodones, à Madrid », se souvient Serge Mourtala.

Ses classes en 4e division espagnole

Après ses classes en 4e division espagnole, la JA Vichy-Clermont Métropole a flairé tout le potentiel du joueur et l’a fait venir au début de la saison dernière en contrat de stagiaire. « Les quatre premiers mois, on l’a fait bosser pour le mettre au niveau de l’entraînement d’une équipe pro. Aurélie Cibert (préparatrice physique l’année dernière) a fait un gros travail de renforcement avec lui au niveau de la chaîne postérieure, des articulations. On l’a plus utilisé en deuxième partie de saison », note Guillaume Vizade.

« Je me suis beaucoup amélioré techniquement. Mais je dois comprendre plus vite le jeu » Serge Mourtala (Pivot de Vichy-Clermont)

Cette année, Serge Mourtala a franchi un cap dans sa progression. Quinze minutes de jeu à Nancy (5e journée), 5 rebonds à Quimper (13e journée), 10 points (en 21 min) et une évaluation de 16 à Chartres (15e journée)… En dépit de douleurs aux genoux liées à sa taille, le pivot de 2,14 m, qui a pris encore quelques centimètres cette année, continue d’apprendre aux côtés des anciens, Mohamed Koné et Charles-­Henri Bronchard. « Face à Mo, il faut que je me batte tous les jours à l’entraînement. Il est plus talentueux que moi, plus physique mais aussi plus tactique. Je me suis beaucoup amélioré techniquement. Mais je dois comprendre plus vite le jeu », confie Serge Mourtala.

« Il faut 10 ans pour former un pivot. Serge sera vraiment performant dans 4 à 5 ans », précise Guillaume Vizade qui n’hésite plus à faire sortir du banc le jeune pivot. « Avec son envergure, il apporte une grosse dissuasion. Il est adroit pour un joueur de sa taille. Maintenant, il faut qu’il prenne de la masse, mais de façon harmonieuse, et qu’il progresse dans le jeu de transition, les rebonds offensifs », complète le coach de Vichy-Clermont.


Olivier Rezel

Commentaire