Actualité sportive en auvergne



Photo © Stephanie Ferrer

Théo Curin le nageur quadri amputé de Vichy, "fier de ses différences"

Le nageur quadri amputé de l’académie Croizon, à Vichy, est devenu l’égérie sportive de Biotherm, la marque de cosmétiques pour hommes.

Dans les bassins et en dehors, tout s’accélère pour Théo Curin (19 ans). Le nageur vichyssois, médaille de bronze aux derniers mondiaux de paranatation, anime une chronique mensuelle dans le Magazine de la santé, sur France 5 et joue les mannequins pour la marque Biotherm.

 


Commençons par votre actualité sportive. Quel bilan tirez-vous des championnats du monde de paranatation, à Londres, en septembre, où vous avez obtenu une médaille de bronze ?

Le bilan est très positif. J’allais là-bas avec un peu d’appréhension, liée au fait que je faisais face à un problème de classification du handicap. Dans ma catégorie, je nage contre des concurrents qui, pour certains, ont leurs deux mains ou leurs deux pieds et sont donc avantagés par rapport à moi en matière de propulsion dans l’eau. On ne nage pas à armes égales. Je n’avais aucun espoir de médaille mais celui d’améliorer mes temps. Ce que j’ai fait sur 3 distances. En plus, j’ai obtenu une médaille de bronze inespérée sur le 200 m nage libre. Cela récompense mes deux mois de préparation intense avec mon entraîneur Fabien Maltrait. Maintenant, l’objectif est de me qualifier pour les Jeux paralympiques de Tokyo en 2020.

 

 

Vous avez fait beaucoup parler de vous sur le plan extra-sportif avec votre rôle de chroniqueur dans le Magazine de la santé, sur France 5. Comment cela s’est-il fait ?

Le Magazine de la santé m’avait contacté à l’occasion du DuoDay, la journée de sensibilisation aux handicapés dans les entreprises, en mai dernier, pour animer l’émission aux côtés de Marina Carrière d’Encausse. Ca s’était super bien passé. Le rédacteur en chef m’a dit qu’il avait adoré ma prestation et qu’il aimerait que je travaille avec eux.

Une belle occasion pour vous de parler du handicap à la télévision ?

D’habitude, on raconte mon histoire sur les plateaux télé. Là, ce que j’apprécie avec cette chronique, c’est que je ne parle pas de moi mais des autres. Bien sûr, je vais parler de handicap mais je n’ai pas envie que les gens ne me cantonnent qu’au handicap. Je vais donc parler de personnes qui ont utilisé le sport pour surmonter une épreuve difficile de leur vie.

Le nageur handisport vichyssois Théo Curin mannequin pour la marque Biotherm Homme


En plus d’être chroniqueur TV, vous êtes devenus mannequin pour la marque de cosmétiques pour hommes Biotherm !

Ce qui me plaît, c’est qu’ils ne sont pas venus vers moi pour mon handicap mais pour mon physique de nageur. Ils me voient comme une égérie sportive avec mes résultats, ma qualification aux Jeux, mes médailles. Le shooting n’a pas mis en avant mon handicap, ne l’a pas caché non plus. J’avais peur de ça : qu’on essaye de mettre mes bras en avant ou de les cacher, d’effacer une cicatrice qui gêne… Si j’ai fait ces photos, c’est parce que je suis fier de mon corps. Au début, quand je suis tombé malade, j’en avais honte. Je veux prouver que même si on ne s’aime pas, on peut, en travaillant sur nous-mêmes, en cherchant tous ces petits points positifs qu’on a au fond de nous, mettre en avant nos différences… 

Olivier Rezel

Commentaire