Actualité sportive en auvergne



Photo © Sylvain Néron

JAVCM : Trois clés pour s'offrir une demi-finale de Leaders Cup

Une victoire ou une défaite par moins de 8 points d’écart face à Rouen, ce mardi soir (20 heures ; à suivre en direct vidéo sur notre site), au Pierre-Coulon, suffit à la JAVCM pour se qualifier en demi-finale. 

Après deux déplacements en bus, à Rouen puis à Aix-les-Bains, les joueurs de Vichy-­Clermont reviennent à la maison pour un quart. Celui de la Leaders Cup, idéalement lancé à l’aller par une victoire en Normandie (85-­77). Voici trois points essentiels pour continuer l’aventure.

 

1. Une fatigue à évacuer

Près de six heures de bus pour se rendre à Rouen, et quatre pour rejoindre Aix-les-Bains : les déplacements génèrent toujours de la fatigue. Surtout quand ils ont lieu à trois jours d’intervalle. Si les deux succès ont permis de voyager plus léger au retour, le staff a mis en place un programme allégé. « On a soigné les petits bobos, fait beaucoup de soins, essayé de récupérer du tonus musculaire par des massages. On a prévu aussi des séances plus courtes où on a limité les déplacements », explique Guillaume Vizade, le coach de la JAVCM. Toutes ces précautions ne sont pas synonymes de risque zéro. Touché au péroné contre Aix-Maurienne, Charles Bronchard a dû être ménagé. Il est incertain pour le match de ce mardi soir.

 

2. Ne pas calculer

Le basket, ce n’est pas comme le foot. Difficile de gérer un résultat, même quand il s’agit d’une victoire obtenue à l’aller. Vainqueurs de 8 points à Rouen, les Auvergnats peuvent s’autoriser une défaite par 7 points d’écart. « Sept points, c’est rien, c’est une série en basket. L’idée, c’est de repartir à 0-­0 », prévient Guillaume Vizade, conscient de surcroît qu’il n’est jamais facile de « battre la même équipe trois fois d’affilée. » En plus de son revers à domicile en Leaders Cup, l’équipe d’Alexandre Ménard s’était en effet inclinée en championnat, au Pierre-Coulon, lors de la deuxième journée (73-68).

 

3. Des ingrédients à réunir

Chaque match est comme une page à réécrire. Mais la JAVCM connaît certains ingrédients qu’elle devra réunir pour espérer dominer Rouen. Le premier est de verrouiller le secteur intérieur, dans lequel Nwogbo et Bassoumba apportent de la densité. Maladroits en championnat contre les Normands et sur le parquet d’Aix-Maurienne, les Auvergnats ont dû leur salut aux deuxièmes chances offertes par une belle moisson aux rebonds offensifs. « À Aix, on a récupéré 46 % de nos tirs ratés », comptait Guillaume Vizade. L’approche collective sera également déterminante. En défense, notamment face aux snipers Spight ou Diggs, et naturellement en attaque. Vendredi dernier, 6 joueurs de l’effectif ont dépassé les 10 points. L’illustration d’une équipe qui se partage la balle et la perspective, pour l’adversaire, d’un danger qui n’est pas l’exclusivité d’un ou deux éléments phares.

Olivier Rezel

Les équipes
Vichy-Clermont. 3. Grégory Bengaber (1,86 m, 22 ans) ; 4. Arthur Rozenfeld (1,81 m, 24 ans) ; 11. Pendarvis Williams (1,98 m, 28 ans) ; 12. Kevin Mondésir (2,04 m, 28 ans) ; 16. Serge Mourtala (2,14 m, 21 ans) ; 18. Marcos Suka-Umu (1,93 m, 34 ans) ; 21. Mo Koné (2,11 m, 38 ans) ; 25. Momar Ndoye (2,01 m, 24 ans) ; 30. David Denave (1,93 m, 34 ans) ; 34. Charles Bronchard (2 m, 37 ans). Coach : Guillaume Vizade.
Rouen. 4. Jamar Diggs (1,88 m, 31 ans) ; 5. Alexandre Dogbe (1,86 m, 18 ans) ; 11. André Spight (1,91 m, 24 ans) ; 13. Jérôme Cazenobe (2,03 m, 30 ans) ; 17. Samir Mekdad (1,88 m, 33 ans) ; 19. Domagoj Bosnjak (1,98 m, 24 ans) ; 22. Max Kouguère (1,98 m, 32 ans) ; 30. Earvine Bassoumba (2,05 m, 22 ans) ; 32. Zimmy Nwogbo (2,01 m, 28 ans) ; 76. Benoît Injai (1,86 m, 22 ans). Coach : Alexandre Ménard.

 

Commentaire