Actualité sportive en auvergne



Photo © Emeric Enaud

Ironman Vichy : Antony Costes prophète en son pays ?

Troisième à Vichy sur le 70.3 en 2017, deuxième cette année à l’Ironman de Nice, le Tigre, en pleine préparation de Kona-Hawaii, aimerait bien s’imposer devant le public français. Mais la concurrence sera rude.

La première participation des pros, l’année dernière, à l’Ironman 70.3 de Vichy, a fait basculer la course dans une autre dimension. Frederik Van Lierde et Jocelyn McCauley ont chacun dynamité le record de l’épreuve. Le Belge est passé sous la barrière des 4 heures, améliorant de 17 minutes le temps de référence établi en 2016 par le Britannique Richard Ebbage. 

L’Américaine, de son côté, a franchi la ligne d’arrivée 12 minutes plus tôt que la Néerlandaise Leanne Fannay un an auparavant. 

Jocelyn McCauley est de retour


Ce samedi, l’Ironman 70.3 de Vichy devrait donner lieu à de belles batailles. Chez les hommes, Antony Costes, habitué des places d’honneur sur le sol français, aimerait bien être enfin prophète en son pays. Deuxième à l’Ironman de Nice cette année, troisième du 70.3 sur les bords de l’Allier en 2017, le Tigre sort toutefois d’un stage intensif à Méribel, en vue de son objectif principal : le championnat du monde à Kona­-Hawaï. 

Mais Antony Costes est déterminé à oublier la fatigue pour mater la concurrence. Car il y aura de sérieux clients en face. David McNamee arrive à Vichy avec de légitimes ambitions. Après une année 2017 riche en victoires, l’Écossais s’est imposé cette saison sur le 70.3 de Marbella (Espagne) et prépare lui aussi Kona-­Hawaii. L’Allemand Maurice Clavel, gros rouleur à vélo, pourrait bien tirer son épingle du jeu sur les routes de l’Allier et du Puy-­de-­Dôme. 

Derrière ce trio de favoris, les deux Français Kevin Maurel et Bertrand Billard seront à surveiller. Plateau homogène, également, chez les femmes. Jocelyn McCauley, la gagnante de l’année dernière pour sa première course en France, a décidé de revenir à Vichy. Elle aura à ses côtés une vice­championne olympique (à Londres, en 2012) en la personne de Lisa Norden (Suède). 

À 37 ans, Helle Frederiksen pourra compter sur son expérience pour jouer les trouble-­fête, tout comme la Française Manon Genet, qui vient de remporter l’Ironman 70.3 du Pays d’Aix. 

Le spectacle devrait donc être encore une fois au rendez-­vous, ce samedi. Il faudra également surveiller le chrono. Avec des conditions météorologiques moins caniculaires que celles de l’année dernière, les triathlètes pourraient bien affoler les compteurs.

 
Start-list pros : 

Hommes. 1. Antony Costes ; 2. David McNamee ; 6. Aj Baucco ; 7. Emilio Aguayo ; 8. Elliot Bach ; 9. David Berthou ; 10. Alexandre Blain ; 11. Charles Bouin ; 12. Richard Carlsson ; 13. Mattia Ceccarelli ; 14. Alexander Chikin ; 15. Eleko Enosegui ; 16. Arthur Horseau ; 18. Michaël Louys ; 19. Colin Norris ; 20. Cyril Pochon ; 21. Davide Rossetti ; 23. Chris Schroeder ; 24. Robbie Wade ; 25. Maxime Sauve ; 26. Omar Brons ; 27. Maurice Clavel ; 28. Kevin Maurel ; 29. Pawel Miziarski ; 30. Bertrand Billard ; 31. Kirill Kostegarov ; 32. Horst Reichel. 

Femmes. 51. Jocelyn McCauley ; 52. Helle Frederiksen ; 53. Lisa Norden ; 54. Laura Goss ; 55. Alice Hector ; 56. Marine Hufe ; 58. Manon Genet ; 59. Léna Berthelot ; 60. Chantal Cummings ; 61. Hannah Drewett ; 62. Éloise Du Luart ; 63. Kerry Morris ; 64. Frankie Sanjana ; 65. Karen Schultheiss ; 66. Svenja Thoe ; 67. Julie Stephan ; 68. Nathalie Seymour ; 69. Katrien Verstuyft.


Le programme :

Ce vendredi.
9 heures - 19 heures. Village Ironman expo au centre omnisports Pierre-Coulon. 

Samedi. Ironman  70.3. 6 h 50. Départ des professionels hommes. 6 h 52. Départ des professionnels femmes. 6 h 53. Départ des athlètes handicapés. 7 heures. Départ des athlètes. 9 heures - 19 heures. Village Ironman expo. 10 h 40. Arrivée du premier athlète pro. 16 heures. Slots championnat du monde Ironman 70.3. 17 heures. Awards ceremony. 18 heures. Iron Girl. 

Dimanche. Ironman. 6 h 50. Départ de l’Ironman. De 9 heures à 19 heures. Village Ironman expo. 10 h 30. Ironkids. 16 heures. Arrivée du 1er athlète masculin. 17 heures. Arrivée de la première athlète féminine. 23 h 30. Arrivée du dernier athlète. Finish line party. 

Lundi. 10 heures - 14 heures. Village Ironman expo. 14 heures. Slots championnat du monde Ironman. 19 heures. Awards ceremony Ironman. 


Repères :  

Distances. Ironman. Un Ironman est l’enchaînement de 3,8 km de natation, de 180 km de vélo et 42 km de course à pied. Ironman 70.3. Également appelé half, l’Ironman 70.3 constitue la moitié d’un Ironman. Soit 1,9 km de natation, 90 km de vélo et 21 km de course à pied. 70.3 correspond à l’ajout des trois distances mesurées en miles.

Records. Ironman Vichy. Le record de l’épreuve vichyssoise a été réalisé par l’Anglais Harry Wiltshire, en 2016, en 8 h 17’14”. Chez les femmes, le meilleur temps appartient également à une Britannique, Catherine Faux, en 9 h 13’40” (2016). Ironman Vichy 70.3. Les deux records ont été réalisés l’année dernière : 3 h 46’02” par le Belge Frederik Van Lierde et 4 h 18’21” par l’Américaine Jocelyn McCauley.

Qualificatifs. Championnat du monde. Cette édition offrira 50 places qualificatives pour le championnat du monde Ironman 70.3 qui se tiendra pour la première fois en France, à Nice, en septembre 2019. 40 billets (ou slots) seront délivrés pour le championnat du monde Ironman à Kona-Hawaï, en octobre 2019.
Commentaire