Actualité sportive en auvergne



Photo © Sylvain Néron

Frèrejacques vainqueur du 123e Grand Prix de Vichy

Clément Frèrejacques a remporté, dimanche, avec « Undiams de Varenne », le Grand Prix de Vichy-Communauté une épreuve Barème A au chrono avec barrage.

Sous une chaleur écrasante, Clément Frèrejacques a remporté, dimanche, le Grand Prix de Vichy-Communauté. En selle sur « Undiams de Varenne », il a assuré chaque saut tout en enregistrant le meilleur temps malgré la menace de Jimmy Jean sur « Aramis d’Avril ».

« Mes chevaux étant en forme, je ne cache pas que je déplaçais avec de l’ambition même si on n’est jamais à l’abri d’une faute, explique-il, une fois la médaille autour du cou. Il a fallu faire attention à Jimmy Jean qui m’a donné du fil à retordre. J’ai eu le bon feeling. » 

Après les épreuves qualificatives des quatre journées précédentes, 60 cavaliers s’étaient qualifiés pour le Grand Prix disputé à 13 h 30. Après les différents passages, l’épreuve phare enregistrait 13 partants pour les barrages. Seuls 4 cavaliers, Clément Frèrejacques, Jimmy Jean, Jacques Bonnet et Pierre-Alain Mortier, ne commettaient aucune faute. Le chrono plaidait en faveur de Clément Frèrejaques qui décrochait la victoire. Chez Michel Robert, dans l’Isère, ancien cavalier international qui a participé à des JO et à des championnats du monde, Clément Frèrejacques est un habitué du stade équestre du Sichon. « Je viens régulièrement à Vichy, franchement je ne sais plus depuis combien d’années. Ce site est fantastique. Tout est remarquable. Les organisateurs ont réalisé des prouesses pour préserver les chevaux de la canicule. Les changements d’horaires ont éte plus que judicieux. »

La nuit de samedi s’est terminée très tard. Aux environs de minuit, les épreuves de la journée ont pris fin avec le concours des 6 barres. Alexis Bouillot s’est imposé avec un saut à 1,98 m avec « Virgule des Près » devant une tribune garnie de spectateurs. « On sait que la canicule a porté préjudice au jumping, question affluence, note Yves Chauvin, le président de la Société Hippique Française (SHF). Par ces fortes chaleurs, les gens ne sortent pas. C’est compréhensible. Sportivement, le jumping a été de grande qualité avec des cavaliers et des chevaux de haut niveau. »

 

Michel Prémoselli

Commentaire