Actualité sportive en auvergne



Sports nature Course à pied Trail
Photo © Richard Brunel

Foulées des Grenouilles : on prend les mêmes...

Ils faisaient leur rentrée et ont gagné comme l’an passé. Badredine Zioini et Karine Fontenay ont encore marqué de leur empreinte les Foulées des Grenouilles, ce samedi.

Mêmes vainqueurs et même participation, aux alentours de 280 partants. La 18e édition des Foulées des Grenouilles, ce samedi soir à Surat, a été un copier-coller de la précédente, à une nuance près, la météo.

On a couru sous la chaleur, ce samedi, alors que Badredine Zioini et Karine Fontenay s'étaient imposés, l'an passé, sous un temps pluvieux béni des grenouilles si appréciées dans cette petite localité puydômoise.

Des conditions très différentes, mais une physionomie de course identique, avec une nouvelle démonstration de l'Asémiste et de l'athlète du club organisateur (LAE).

Tous deux ne faisaient que reprendre la compétition, sans grand entraînement, et pouvaient être satisfaits de ce retour dans les pelotons, au vu de leur chrono respectif : 32'17" pour le Clermontois, lauréat à plus de 18,5 km/h de moyenne et 38'49" pour la sociétaire du LAE Chappes.

« Dans l'inconnu »


« Ça me tenait à cœur de gagner, relevait le vétéran clermontois aux 14 sélections en équipe de France. C'est une course à l'esprit familial et un bon entraînement pour moi. Aujourd'hui (samedi), je partais dans l'inconnu. Je n'ai repris que depuis trois semaines, après ma blessure (une élongation, ndlr) aux France de marathon (fin avril à Albi, ndlr). Je n'ai pas eu de super sensations, mais mon temps, sans avoir fait de séance, seulement des footings, est de bon augure. Pour moi, ce n'est que le début de la saison. J'ai des objectifs, cet automne, où je ferai pas mal de courses sur route et cet hiver avec les cross. »

Si Zioini s'imposait pour la quatrième fois à Surat, Karine Fontenay décrochait, quant à elle, sa seconde victoire d'affilée, après une 2e place en 2016. Une victoire supplémentaire qui la surprenait.

« Je ne m'y attendais pas, avouait la locale. Car je suis blessée depuis avril et je ne m'entraîne pas réellement. D'ailleurs, je suis venue uniquement parce que c'est la course de mon club. »

Comme l'an passé, également, c'est Gwenaël Berthiaud qui montait sur la 2e marche du podium, après avoir débordé Manuel Guilhoto. Avec la chaleur, il aurait aimé partir prudemment, mais Zioini ne le lui a pas permis. En prenant d'entrée la course à son compte, à un rythme élevé (3'02'' au premier kilomètre).

Les classements :

10 km hommes. 1. Zioini (AS Montferrand), 32'17" ; 2. Berthiaud (Running Shop), 32'56" ; 3. Guilhoto (Montluçon Athlétisme), 33'34" ; 4. Lonchambon (Running Shop), 34'20" ; 5. Gatineau (US Issoire), 34'38" ; 6. Soares (NL), 35'27" ; 7. Carvalho (NL), 35'44" ; 8. Chanseaume (CAL Riom), 36'07'' ; 9. Latchimy (AS Romagnat), 36'50'' ; 10. Theis (NL), 37'09''.

10 km femmes. 1. Karine Fontenay (LAE), 38'49'' ; 2. Audrey Rouffet (NL), 40'19'' ; 3. Giselle Camilleri (NL), 41'01".

10 km en relais. 1. Schall/Guehennec, 33'41 ; 2. Ceretta/Rodts, 33'46" ; 3. Ogier/Petitjean (1er relais mixte), 35'18''.

Commentaire