Actualité sportive en auvergne



Stéphane Faurd (Romagnat) : "C'est magique"

A jamais les premiers ! Les Romagnatois ont été sacrés champions d'Auvergne - Rhône-Alpes de 1re Série, ce samedi, à Bourgoin, après avoir battu Succieu (17-13). Le club puydômois est entré dans l'histoire en devenant le premier club à inscrire son nom au palmarès de ce championnat. Une immense fierté pour l'entraîneur des « noir et jaune », Stéphane Faurd.

Quel sentiment prédomine après cette victoire ?

« C'est magique. On est le premier club à soulever ce bouclier. Les mecs ont ferraillé jusqu'au bout. Je pense que l'équipe qui avait le plus envie l'a emporté aujourd'hui (samedi). »

 

La fin de la première période a été délicate, en revanche, vous avez globalement bien maîtrisé la deuxième mi-temps...

« Oui, on a souffert lors des dix dernières minutes de la première période. Il a fait chaud. Et puis on est tombé sur une très belle équipe de Succieu. Je tiens d'ailleurs à les féliciter. En seconde période, on a connu quelques petits moments d'égarement, mais on ne s'est jamais affolé. On a bien progressé dans ce domaine cette saison. On donne quelques consignes depuis le banc, mais les gars savent trouver les solutions eux-mêmes sur le terrain. C'est bien. »

« Un rêve de gosse »

Ce bouclier a une saveur particulière. Vous êtes le premier club champion de 1re Série de la Ligue Auvergne - Rhône-Alpes...

« Oui, on sera à jamais les premiers. Il n'y aura pas d'autres clubs avant nous. Je suis vraiment fier des gars. C'est la récompense des efforts fournis tout au long de la saison. Et puis gagner ce bouclier, ici, à Bourgoin, dans cet antre du rugby français. C'est un rêve de gosse pour moi. »

 

La saison n'est pas terminée pour vous. Place aux phases finales maintenant. Quel est l'objectif pour vous ?

« On va déjà bien fêter ce titre. Je pense que le retour va être long (rire). On se remettra ensuite au travail pour préparer notre 32e de finale, dans quinze jours (le 5 mai, NDLR). Pour nous, ce n'est que du bonus maintenant. Mais pourquoi pas réaliser le triplé (après les titres de champion d'Auvergne et d'Auvergne - Rhône-Alpes, NDLR)...

 

Manuel Caillaud

Commentaire