Actualité sportive en auvergne



Photo © François-Xavier GUTTON

Qui est Roman Cano, ce Riomois qui espère intégrer l'élite du cyclo-cross français ?

À 20 ans, Roman Cano s'est fixé comme objectif d'aller se frotter à l'élite du cyclo-cross français la saison prochaine. Avec dans un coin de la tête l'idée de se faire connaître et d'intégrer un club spécialisé dans cette discipline.

Son parcours

C'est suite à une chute à cheval alors qu'il avait sept ans que Roman Cano s'est retrouvé sur un vélo. Un an après son accident, le Riomois a pourtant essayé de remonter mais en vain. C'est alors qu'il s'est tourné vers une discipline chère à son grand-père.

C'est à l'âge de 14 ans, qu'il participe à ses premières courses en ligne sous les couleurs de Riom. Le jeune homme s'exile ensuite vers Issoire, un club qui évolue à un niveau supérieur, afin de se "faire pousser" pour continuer à progresser. Mais cette expérience n'est pas fructueuse et il décide en 2018 de porter les couleurs de Châtel-Guyon.Depuis cette année, Roman Cano a délaissé la route pour se concentrer sur le cyclo-cross

Le cyclo-cross

Après avoir fait ses armes sur la route, Roman Cano décide de changer de discipline. "La route, c'est très exigeant en terme de temps et c'est difficile à concilier avec les études, explique-t-il. Alors que le cyclo-cross, comme le VTT et le contre-la-montre, c'est plus court et plus intense donc plus facile à intégrer dans un planning."

Après avoir découvert le VTT (une dizaine de courses) et remporté le Trophée des grimpeurs (dix contre-la-montre de montagne), le Riomois s'est lancé à fond dans la saison de cyclo-cross. Plutôt avec réussite puisqu'il a accumulé les podiums et même réussi à décrocher des victoires.

Le cycliste Roman Cano remporte le Trophée des grimpeurs 2019

Ses objectifs

Après une année de découverte plutôt encourageante, Roman Cano veut franchir un nouveau cap. "Lors de la saison 2020-2021 je vais m'aligner au départ des différentes étapes de Coupe de France, explique-t-il. Ce sera l'occasion de me frotter aux professionnels et de montrer ma valeur. Avec comme objectif de réussir à intégrer un club spécialisé dans le cyclo-cross ce qui me permettra de participer à des courses plus importantes."Roman Cano s'est aussi illustré en remportant le Trophée des grimpeurs en 2019

Ses qualités

Pour performer en cyclo-cross, plusieurs ingrédients sont nécessaires. "Il faut avoir du cardio, de la technique, du mental et de l'explosivité pour bien se placer au départ, énumère le Riomois. L'explosivité c'est mon point fort. La technique je l'ai acquise grâce au VTT. Le mental je vois que je l'ai vraiment depuis cette saison. Et pour ce qui est du cardio, je travaille depuis cette saison avec Nicolas Chades, un ancien de l'ASM."

Avec son coach personnel, Roman Cano aborde également la dimension physique. "J'ai un physique de cadet, sourit-il. Alors j'essaye de me muscler un peu. Mais je sais que je ne peux pas tout miser sur la force vu le gabarit de mes adversaires. J'adopte donc une autre stratégie qui est plus basée sur la technique."

Roman Cano avait terminé 2e à Yzeure

Le financement

Le cyclo-cross est une discipline où la casse est fréquente. "Pour pouvoir atteindre mes objectifs il me faut au moins deux vélos, explique Roman Cano. Avec les roues, les pneus, tout le matériel nécessaire, les déplacements, l'hébergement et tout, une saison représente un budget d'environ 10.000 euros. Jusqu'ici, j'ai fait avec les moyens du bord. Quand les professionnels n'ont qu'à rouler, moi je fais tout de A à Z. C'est pour cela que je me suis lancer à la recherche de sponsors financier et matériel qui seraient prêts à me suivre."

Nourredine Regaieg

Résultats. Pour suivre Roman Cano et connaître ses résultats, c'est par là.

Commentaire