Actualité sportive en auvergne



Photo © Thierry NICOLAS

Cyclo-cross national de Riom : l’inévitable Miguel Martinez

Cette année encore le National de Riom n’a pas échappé aux Martinez. Les deux frères, Miguel et Yannick, ont mis en place une stratégie gagnante pour devancer un Quentin Navarro, pourtant coriace, battu d’une demi-roue au sprint par Miguel.

Il fallait être à Riom, dimanche après-midi, pour voir la bataille que se sont livrés Miguel Martinez, son frère Yannick et le jeune et talentueux Quentin Navarro. Un casting de rêve pour une course qui n'a désigné son vainqueur qu’à quelques mètres de la ligne d’arrivée.

Le début de course ressemble à un round d’observation mais l’écart finit tout de même par se creuser. En effet, dimanche, il y avait le trio de tête, et les autres. Malheureusement pour lui, Quentin Navarro est, dès les premières minutes de course, victime d’un souci technique. S’en suit une lutte pour recoller aux deux frères Martinez. Après un bel effort, Navarro revient finalement à hauteur du duo de tête et c’est alors que la bataille stratégique commene.

Les Martinez vont alors travailler au corps leur principal rival du jour, sans que ce dernier ne lâche. Et, à deux tours de l’arrivée, Yannick Martinez craque. Il terminera la course à la troisième place, à 20 secondes du duo de tête.

Devant durant les deux derniers tours, Miguel Martinez et Quentin Navarro vont se rendre coup pour coup. Puis, à quelques mètres de la ligne, le premier nommé et champion olympique de VTT, s’échappe et s’impose au sprint d’une demi-roue. Une victoire précieuse pour l’homme de 43 ans qui semble toujours avoir ses jambes de 20 ans.

« La concurrence est de plus en plus rude mais je suis heureux de pouvoir encore rivaliser avec des gars comme Quentin qui, lui, peut entrevoir un bel avenir, déclare l’heureux vainqueur. Sur ces derniers tours, on n’avait pas le droit à l’erreur. Malheureusement pour lui, il en a commis une petite et j’en ai profité pour repasser devant. Après au sprint, cela se joue à rien. »


Le classement :

1. Miguel Martinez, 50’24’’ ; 2. Quentin Navarro, même temps ; 3. Yannick Martinez, à 20’’ ; 4. Benjamin Rivet à 1’20’’ ; 5. Victor Thomas, mt ; 6. Valentin Bancharel, à 2’ ; 7. Lionel Genthon, à 2’34’’ ; 8. Lucas Serrieres, à 3’30’’ ; 9. Mathis Tonneau, mt ; 10. Martial Barbezat, à 4’53’’.

 

Pierre Magne

Commentaire