Actualité sportive en auvergne



Photo © Philippe BIGARD

Le Nautic Club Moulins doit sortir la tête de l’eau en 2020

À l’heure de la reprise, le Nautic Club Moulinois pointe à l’avant-dernière place de National 1 (5 défaites pour 2 victoires) et se retrouve donc en position de relégable. On fait le point avec Michael Puyet, le manager du club, avant le déplacement à Aix-en-Savoie, ce samedi.

Comment analysez-vous ce début de championnat ?

« On est avant-­dernier et notre début de saison n’est pas bon du tout, même si on savait que ce serait compliqué. On a souvent dominé deux voire trois quart­temps mais on n’arrive pas à tuer les matchs. C’est un début de championnat qui nous laisse pas mal de regrets. »

Comment expliquez-vous cette situation ?

« On a rajeuni l’effectif et on manque logiquement d’expérience sur le banc. On avait quand même bien débuté, puis le match contre le Racing à domicile a tout fait basculer. On menait à la fin du troisième quart­-temps (12-­9), et ils ont réussi à nous faire sortir du match. On a perdu (17-­14), Ravryk a pris deux matchs de suspension, et quand on sait qu’au water­-polo, le gardien c’est 50 % du résultat… Après, on a perdu des matchs importants et tout ça fait qu’on n’est pas parti du bon pied. »

Le Nautic Club Moulinois a cédé en fin de match pour sa première à domicile

Où en êtes-vous au moment de reprendre le championnat ?

« On manque d’un leader qui tienne la maison, alors on va mettre de l’expérience dans le bassin. Georgescu est revenu contre Livry­-Gargan et il va continuer. Quant à Lavryshinets, il est de nouveau qualifié à partir du 11 janvier. Ils devraient apporter une stabilité défensive. On reprend à Aix samedi, puis on enchaîne trois matchs importants contre des rivaux directs : Givors, Saint-­Jean­-d’Angély et Denain. On ne doit pas se louper. »

Commentaire