Actualité sportive en auvergne



Photo © Luc Barre

Une Montluçonnaise de 16 ans intègre le pôle France de lutte à Dijon (Côte-d'Or)

L’étoile montante de l’EDSM lutte poursuit son envolée... Mia Olivier, 16 ans, licenciée à Montluçon et vice-championne de France cadettes en titre, s’en va parfaire sa formation au pôle France de Dijon.

D’un pôle à l’autre, Mia Olivier n’a pas froid aux yeux ! La jeune (16 ans) lutteuse de l’Étoile des sports montluçonnais (EDSM) quitte en effet le pôle espoir de Font-Romeu (Pyrénées-Orientales) pour le pôle France de Dijon (Côte-d’Or). Retenue pour intégrer la plus haute structure fédérale de formation dans sa discipline, elle y posera ses valises ce samedi 31 août et fera sa rentrée mardi 3 septembre.

Du pôle espoir au pôle France

Quelles différences entre ces deux institutions ? « Le niveau monte encore d’un cran », argumente Mia Olivier. « Il y aura plus d’adversité et les partenaires d’entraînement seront davantage de mon âge… À Font-Romeu je commençais à être un peu vieille », sourit-elle du haut de ses seize printemps et demi.

La Montluçonnaise Mia Olivier vice-championne de France cadettes 2019

Son palmarès

La « vieille » adolescente n’aura toutefois pas perdu son temps au pôle espoir : championne de France en 2018, troisième en 2017 et seconde cette année, dans sa catégorie des cadettes de moins de 57 kilos. Sans omettre les compétitions internationales, notamment celle de Berlin, disputée sous les couleurs de l’équipe de France ; ou celle de Tallinn (Estonie), auréolée d'une belle sixième place.

Photo Florian Salesse
 

Retour sur le titre de championne de France minimes de Mia en 2018

Ses objectifs

« Les trois années à Font-Romeu m’ont bien aidée à progresser », se félicite celle qui a commencé la lutte à l’EDS Montluçon, club auquel elle est toujours rattachée. Désormais à Dijon, Mia entend parfaire sa formation. Elle a d’ailleurs déjà bien défini ses objectifs : 

« Récupérer le titre de championne de France, avoir de meilleurs résultats à l’international et être davantage sélectionnée en équipe de France. »

Mia Olivier

Ses études

Enfin, n'oublions l’autre parcours à réaliser sans faute, celui des études. « Je rentre en Première, options anglais, ES (économie-social) et SVT (sciences naturelles) », liste la jeune sportive. Sauf que le sujet de la lutte reviendra vite sur le tapis, avec les premiers tournois à l’automne.

Sa fiche
- Mia Olivier, née le 26 février 2003 à Belley (Ain).
- Elle déménage jeune sur Montluçon.
- 2013 : première licence de lutte à l'EDS Montluçon.
- 2016 : entrée au pôle espoir de Font-Romeu.
- 2017 : 3e aux championnats de France minimes.
- 2018 : championne France minimes.
- 2019 : vice-championne de France cadettes (- 57 kg)
+ participation à des compétitions internationales en Allemagne, Pologne ou en Estonie (6e).
- Septembre 2019 : entrée au pôle France de Dijon.
Photo Florian Salesse

À 15 ans, Mia Olivier avait déjà tout d'une grande

Luc Barre

Commentaire