Actualité sportive en auvergne



Photo © Agence MONTLUCON

Trois questions à Jules Cluzel avant sa course en Italie

Il est l’heure de remettre les gaz pour Jules Cluzel. Après un mois de pause, le licencié du Moto Club Montluçon attaque ce vendredi la cinquième manche du championnat du monde Supersport, à Imola.

Pied à terre. Avant d’aborder les mythiques chicanes du circuit d’Imola, en Italie, théâtre de la cinquième manche du championnat du monde moto Supersport, du 10 au 12 mai 2019, Jules Cluzel est descendu de sa Yamaha YZF-R6 pour nous répondre. Le pilote montluçonnais (Team GMT-94) est actuellement troisième au général, à vingt et un point du Suisse Randy Krummenacher (1er, Team Bardahl) et à quatre de l’Italien Federico Caricasulo (2e, Team Bardahl).

Après sa seconde place inaugurale en Australie, suivie d'une victoire en Thaïlande, Jules Cluzel (30 ans) a dû se contenter du cinquième rang en Catalogne, puis du quatrième à Assen (Pays-Bas), voilà un mois. Il raconte.

Retour sur la quatrième place de Jules Cluzel à Assen (Pays-bas)

Comment s’est passé ce premier break de la saison ?

Jules Cluzel : Ça m’a fait du bien. Tout le matériel demandé pour la moto est arrivé, donc on devrait avoir quelques petites améliorations. Quant à moi, j’ai franchi un cap physiquement, j’ai moins mal à la jambe que lors de ces quatre dernières années (depuis sa blessure en 2015, N.D.L.R.). Je suis très content, je ne perdrai plus d’énergie à cause de la douleur.

Dans quel état d’esprit abordez-vous cette course ?

J. C. : Je suis plutôt optimiste, car la dernière à Assen nous a permis de progresser. Je termine 4e, mais j’aurais pu viser la victoire si je n’avais pas été gêné par De Rosa. Du coup, je suis très motivé pour Imola, l’objectif sera d’attaquer, prendre encore un peu plus de risques et aller chercher des points.

J'espère bien remonter sur le podium et, si possible, reprendre des points à mes deux principaux rivaux au classement général.

Jules Cluzel (Pilote moto né à Montluçon)

Pouvez-vous nous décrire ce circuit d’Imola ?

J. C. : C’est un tracé compliqué, spécifique et mythique. J’ai eu la chance d’y gagner l’année dernière pour la première fois. Mais cela reste une piste que j’apprécie moyennement, avec beaucoup de chicanes lentes et on annonce de la pluie pour dimanche. Donc ce sera un peu la loterie. Tout bon ou tout mauvais… On verra !

Retour sur la victoire de Jules Cluzel à Imola (Italie) en 2018

Le programme complet, du 10 au 12 mai, à Imola (Italie).
- Vendredi. Essais libres 1 et 2, à 11 h 30 puis à 16 heures.
- Samedi. Essais libres 3 à 9 h 30 ; qualifications à 11 h 40.
- Dimanche. Course à partir de 12 h 15.

Luc Barre
Photos d'archives

Commentaire