Actualité sportive en auvergne



Photo © GeeBee Images

Supersport : victorieux en Argentine, le Montluçonnais Jules Cluzel reste en course pour le titre mondial !

Malgré la chaleur, malgré la poussière, malgré le fait qu'il fut malade tout le week-end... Bref, malgré tout cela, le Montluçonnais Jules Cluzel l'a emporté à San Juan (Argentine) ! Une troisième victoire cette saison, qui lui permet de rester en course pour le titre mondial en catégorie Supersport (World SSP).

Il y a de quoi en perdre son latin. Bien que malade et malgré les conditions météos difficiles (temps sec, poussière), Jules Cluzel s'est imposé en Argentine dimanche 6 octobre ! Sur le circuit de San Juan, le pilote originaire de Montluçon a fait coup triple : une troisième victoire cette saison (après la Thaïlande et l'Angleterre), une troisième place (au moins) assurée au classement général du championnat du monde moto Supersport... Et même encore une petite possibilité de rafler le titre mondial, alors qu'il ne reste plus qu'une course, au Qatar, le 26 octobre.

 

Retour sur la victoire de Jules Cluzel à Donington (Angleterre) [07/07/19]

La course

Jules Cluzel (Team GMT-94) a parfaitement mené son tango endiablé, au pied de la cordillère des Andes. Troisième sur la grille de départ, il a passé Bovini (TPR) dès l'extinction des feux, afin de virer en seconde position après le premier virage. Puis le licencié du Moto Club Montluçon a ensuite doublé son coéquipier, Perolari, au deuxième des dix-neuf tours de piste, pour prendre la tête... et ne plus la lâcher jusqu'au terme de l'épreuve ! Résultat : un cavalier seul de dix-huit tours, plus de deux secondes d'avance à l'arrivée sur un autre français, Mahias (2e, Puccetti Racing), et plus de trois sur l'Espagnol Vinales (3e, Kallio Racing).

La réaction de Jules Cluzel

Sur le site officiel du championnat. « J’aime cette piste, j’y ai gagné l’année dernière et à nouveau aujourd’hui. Honnêtement, je suis ravi et je pense que nous avons vraiment progressé avec la moto, c’était vraiment un bonheur de piloter ce week-end, même si ça n’a pas été si facile. J’ai poussé dès le début et quand j’ai vu que j’avais de l’avance, j’ai essayé de la gérer, mais j’avais peur de faire une erreur. J’ai vraiment pris du plaisir à rouler, c’est pour ce genre de sentiment que je pilote. Je suis tellement heureux. »

Nous verrons ce qui se passera au Qatar (dernière course, le 26 octobre, à l'issue de laquelle sera décerné le titre mondial). Je ferai de mon mieux là-bas et nous verrons bien les résultats

Le classement général

Après onze courses sur douze, et grâce à sa victoire, Jules Cluzel (3e, 180 pts) est désormais assuré de terminer cette saison au moins troisième. Mieux, vu que ses deux rivaux au classement ont fini hors du podium, ce week-end, le Montluçonnais a comblé une partie de son débours. Il ne compte plus que vingt-deux points de retard sur le leader suisse, Randy Krummenacher (1er, 202 pts / Team Bardahl). Et quatorze sur son dauphin, l'Italien Federico Caricasulo (2e, 194 pts / Bardahl).

 

Jules Cluzel champion du monde si...

Une victoire rapportant vingt-cinq points (tableau ci-contre), il faudra impérativement que Jules Cluzel l'emporte au Qatar, dans quinze jours, s'il veut conserver un fin espoir d'être sacré champion du monde pour la première fois de sa carrière. Mais ça ne suffira pas. Il faudra en plus que Krummenacher ne finisse pas mieux que quatorzième et Caricasulo pas mieux que sixième... Pas facile, mais pas impossible non plus !

Avant cette victoire, Cluzel restait sur une décevante 6e place en France

Luc Barre
Photos GeeBee Images

Commentaire