Actualité sportive en auvergne



Nationale 1 : quatre questions à Cassandra Bonnet, nouvelle coache de Blanzat-Montluçon

De joueuse à coache en moins d'une semaine... Voilà ce que connaît Cassandra Bonnet, nouvelle entraîneure de Blanzat-Montluçon en Nationale 1 féminine, après l’éviction de Jean-Marc Lubeth. Elle se confie à La Montagne avant son premier test, dimanche, face à Mios.

Grand changement, grand bain et grande première, ce dimanche 19 janvier, pour Blanzat-Montluçon. Après quatre défaites de rang, le BSM (7e en Nationale 1 à un point du premier relégable) s’est décidé à changer d’entraîneur « afin de relancer la machine », dixit le président Didier Braud.

Exit Jean-Marc Lubeth, qui reste toutefois au club pour l’instant. Il est remplacé par la jeune Cassandra Bonnet, 26 ans, jusque-là joueuse de l’équipe (ailière) et possédant les diplômes puisqu’elle coachait les U18. Elle débute donc ce dimanche (16 heures), à domicile contre Mios (3e), pour la 11e journée. Avant cette grande première, la toute nouvelle technicienne s'est livrée à La Montagne.

Jean-Marc Lubeth démis de ses fonctions, Cassandra Bonnet nouvelle coache de Blanzat-Montluçon [14/01/2020]

Cassandra, comment s’est passée votre intronisation??

Cassandra Bonnet : « Assez vite. Il y a trois jours j’étais encore sur le terrain avec les filles et mercredi, j’ai dirigé ma première séance d’entraînement. Bien sûr, j’ai longuement réfléchi, hésité et discuté avec les dirigeants. Ce n'a pas forcément été évident, mais c’est quelque chose que je voulais essayer. C'est un beau challenge. »

Cela n’a pas dû être évident à gérer??

C. B. : « Il y a eu un peu de stress, c’est sûr, du fait de mon âge et de mon statut de joueuse. Mais je sais que j’ai le soutien de toutes les filles. Notre première séance s’est bien passée, il n’y a pas eu de problèmes d’autorité ou autres. On sait que l’on est toutes dans le même bateau. »

« J’ai déjà connu des expériences en tant qu'entraîneure, avec des groupes de jeunes filles ou garçons. Là, on est toutes adultes, donc je n’ai pas d’inquiétudes particulières. »

Cassandra Bonnet (Nouvelle coache de Blanzat-Montluçon)

Quels sont les détails de votre engagement??

C. B. : « Je suis coache, je ne suis plus sur le terrain, du moins pas en N1. Yannick Balbon et Christophe Vilbeuf restent avec moi dans le staff, pour m'épauler. Je suis en CDI au club, avec diverses missions. J’ai dit que j’acceptais d’être l’entraîneure jusqu’à la fin de cette saison, mais je ne veux pas me projeter plus loin pour le moment, par rapport à mon âge, mes envies... »

Un mot sur ce match de dimanche contre Mios??

C. B. : « Plus que le résultat, il faut surtout se recentrer sur nous-mêmes. C’est ce que j’ai dit aux filles. On doit créer notre collectif, se focaliser sur le vivre-ensemble et le fait de prendre du plaisir en jouant. On travaille assez dur aux entraînements pour au moins prendre du plaisir et en donner pendant le match. Après, bien sûr, on ne joue pas pour perdre, on ne crachera pas sur une victoire. Mios est une grosse équipe mais on va se donner à 300 %. » 

- Le match : Montluçon - Mios, ce dimanche 19 janvier à 16 heures, à la Halle des sports de Montluçon.

- Le groupe de Montluçon : Médéot (g.), Coulibaly (g.)?; Ékobo, Doucet, Ngavouka, Okomba, Andoche, Okabande, Modenel, Gaye, Cimbé, Kobo, Vargas, Guerlais, Topic, Fiafialoto, Brice. Coache?: Cassandra Bonnet.

Le BSM reste sur une défaite à Pessac (30-22) la semaine dernière

Luc Barre

Commentaire