Actualité sportive en auvergne



Photo © Cécile Champagnat

Les Blanzatoises ont retrouvé un mental

Les scènes de joie qui ont suivi la victoire des Blanzatoises sur La Roche-sur-Yon (26-22), samedi soir, n'étaient pas sans rappeler celles du 11 novembre, à l'issue de la partie victorieuse contre Celles-sur-Belle (31-25).

Dans les deux cas, la victoire était quasi impérative pour les locales. La première fois pour mettre fin à une série de trois défaites consécutives et la seconde pour effacer les échecs à Saint-Sébastien et Anglet. Dans les deux cas, le mental a été déterminant.

« On a gagné en défense et au mental, ce qui nous manquait. Il n'y a que ça à dire. Même menées, on n'a jamais perdu le fil », résumait, soulagée, la capitaine Sarah Dos Santos. Tandis qu'à côté, Pierre Boulade et Yannick Balbon se donnaient une belle accolade.

« Fier des filles »


L'entraîneur se disait « fier de l'état d'esprit » des filles en l'absence de deux joueuses majeures, Leisie Ngavouka et Émilie Charobert (*). « Le boulot effectué tout au long de la semaine a porté ses fruits. Elles se sont parlées à la pause, plus que d'habitude, mais aussi sur le terrain. Et malgré deux trous, elles ont su rebondir », insistait-il. Maintenant, avec un moral retrouvé, ce que se plaisaient à souligner plusieurs joueuses, et une première victoire obtenue face à une équipe les devançant au classement, la trêve de quinze jours devrait sans doute être bien occupée. Ensuite, ce sera la réception de l'avant-dernier, Mourenx, samedi 17 février, où le retour de Leisie Ngavouka est espéré, tout comme celui d'Ivona Lutovac.

Précision. Avant le coup d'envoi donné par le champion de force athlétique Didier Michelon, une minute de silence a été observée à la mémoire de Jacky Estic, un dirigeant du BSM décédé au début du mois.

(*) Elle a décidé « de prendre du recul ».

Commentaire