Actualité sportive en auvergne



Plus Auto-Moto
Photo © Photo d’archives

Jules Cluzel, roi du pétrole ?

C’est simple : Le Montluçonnais Jules Cluzel sera sacré champion du monde moto Supersport, s’il remporte la douzième et ultime épreuve ce samedi après-midi à Lusail (Qatar).

Coup de tonnerre dans le championnat du monde Supersport ! Pour s'adjuger le titre, Jules Cluzel (Moto Club de Montluçon) n'a désormais plus besoin que d'une victoire, ce samedi après-midi au Qatar, lors de la dernière course de la saison. Alors qu'il y a deux jours encore, cela n'aurait pas forcément été suffisant. Explications.

Initialement vainqueur de la manche au Portugal (16 septembre), puis disqualifié, le pilote français Lucas Mahias a finalement été blanchi, jeudi, par le Tribunal arbitral du sport. Il récupère sa victoire.

Le Bourbonnais champion du monde ce samedi ?


Une décision qui change tout. Avec la réintroduction de Mahias, chaque pilote, sauf Cluzel (qui avait chuté), perd une place au classement de l'étape portugaise. C'est le cas du leader du championnat, l'Allemand Sandro Cortese. Il n'est plus 5e mais 6e et compte donc un point de moins au général.

Un point crucial, puisqu'il n'en possède plus désormais que cinq d'avance sur son dauphin Jules Cluzel. Ainsi, en cas de succès aujourd'hui, le Bourbonnais sera champion quoi qu'il arrive. Alors qu'avant la décision du tribunal, il aurait fallu que Cortese ne finisse pas mieux que troisième. Vous suivez ?

Voilà qui rend le premier titre de la carrière de Cluzel (Nerds Racing Team), dans cette catégorie, plus qu'envisageable. Petit bémol, il va s'élancer en troisième position ce samedi après-midi (16 h 30), derrière l'Allemand (2e), suite aux qualifications de ce vendredi.

Stop ou encore en Supersport ?


« Mon objectif est d'aller chercher la victoire et rien d'autre », clame justement le pilote Yamaha n° 16. « Après, Sandro (Cortese) a terminé toutes les courses en marquant des points, donc c'est pour ça qu'il est en tête. Il est régulier ».

Aussi, même s'il va « tout donner », le Montluçonnais est « prêt à la déception ». Et, malgré les « galères » qu'il a connues lors de cette année, « peut-être la pire » de ce point de vue-là, Jules Cluzel devrait « rester en Supersport » en 2019-2020. Quel que soit l'épilogue au Qatar.

D'ailleurs, ce circuit de Lusail n'est pas pour lui déplaire : « Je l'apprécie, il est large et rapide », confie-t-il. « J'ai fait mon premier podium là-bas, en 2009. J'y ai de bons souvenirs ». Certes, il ne s'est encore jamais imposé à Doha, « mais 2018 est l'année où je gagne là où je n'avais jamais gagné »…


Programme :

Horaire. Départ de la course ce jour, à 16 h 30 (heure française).

Grille de départ. 1. Mahias ; 2. Cortese ; 3. Cluzel…

Classement actuel. 1. Cortese, 188 pts ; 2. Cluzel, 183 pts ; 3. Mahias, 160 pts…


Luc Barre

Commentaire