Actualité sportive en auvergne



Photo © SALESSE Florian

Échirolles, dernier obstacle avant la montée en N1 pour Montluçon ?

Désormais assuré de jouer a minima les barrages d’accession en Nationale 1 et alors qu’il ne reste plus que quatre journées, Blanzat-Montluçon (1er) accueille Échirolles (4e), ce samedi, à 20 h 45.

Le contexte

Rendez-vous à la Halle des sports de Montluçon, ce samedi à partir à 20 h 45, pour ce qui sera sans doute le dernier gros choc de la saison du BSM en Nationale 2 féminine. Le club, insatiable leader de sa poule avec dix-sept victoires en dix-huit matchs, reçoit Echirolles-Eybens (4e) à quatre matchs de la fin du championnat.

Le calendrier

Après Échirolles (4e) il ne restera plus qu’à se rendre à Saint-Égrève (6e), recevoir Saint-Genis-Laval (8e) et finir à Meximieux (11e sur 12).

« Échirolles est un peu notre dernière affiche du haut de tableau, notre avant-dernier match à domicile aussi. »

Jean-Marc Lubeth (Entraîneur de Blanzat-Montluçon (BSM))

La montée

Ce match n'est pas dénué d’enjeu. Certes, les Amazones sont assurées de terminer au moins deuxièmes au classement, depuis la victoire la semaine passée (25-32) à Voiron, et de disputer a minima les barrages d’accession à la N1. « Mais cette seconde place est anecdotique », dixit le coach. « Mathématiquement, c'est bien de l'avoir, cependant l’objectif c’est la première place, la montée directe. » Ce qui passe par un succès sur Echirolles, même si cela ne suffira pas (encore) pour valider la montée dès ce samedi soir, quoi qu'il advienne.

Retour sur la victoire du BSM à Voiron (25-32) la semaine précédente

L'adversaire

« Échirolles (4e sur 12 - Isère) est une équipe jeune, avec une bonne gardienne », prévient le coach en référence au match aller, remporté de peu par le BSM (27-28). « Ce fut l’un des tournants dans notre saison. » Ne reste plus qu’à bien négocier ce nouveau virage, avec un effectif « au complet », le même qu'à Voiron.

 

Le groupe. Coulibaly (g.), Fourez (g.) - Ékobo, Bonnet, Lutovac, Andoche, Kobo, Charobert (cap.), Fiafialoto, Ngavouka, Okomba, Gaye, Braud.

Luc Barre
Photos d'archives

Commentaire