Actualité sportive en auvergne



Coupe de France : deux cousins montluçonnais vont affronter Strasbourg (L1) avec leur club d'Angoulême (N2) ce samedi

Lucas Franco et Joffrey Lobo, deux cousins nés à Montluçon, vont affronter l’équipe pro de Strasbourg (L1), ce samedi 18 janvier (18 h), en 16es de finale de la Coupe de France de football, avec leur club actuel d’Angoulême (N2, Charente). Ils nous racontent.

Qui a dit qu’il n’y avait plus de Montluçonnais en seizièmes de finale de Coupe de France de football cette année… ? Certes, les clubs locaux se sont tous fait éliminer prématurément. Mais deux cousins, nés sur les bords du Cher puis transférés en Charente à grands coups de pieds dans le ballon, font de la résistance.

Avec leur club d’Angoulême (N2), Lucas Franco (28 ans) et Joffrey Lobo (27 ans) vont ainsi avoir le privilège d'affronter une équipe professionnelle, celle du Racing Club de Strasbourg (L1), au dixième tour de cette prestigieuse compétition. La rencontre a lieu ce samedi 18 janvier, à 18 heures, dans le stade d'Angoulême (6.000 places). Avant de chausser leurs crampons, Lucas (milieu offensif) et Joffrey (ailier gauche) ont accepté de rentrer aux vestiaires afin de nous livrer leurs impressions... Interviews croisées.

Quels sont vos parcours ?

Joffrey Lobo : « Je suis né à Montluçon, où j’ai fait toute ma formation dans les clubs des Îlets puis de l’EDSM, avant de partir lors du dépôt de bilan (2011). J’ai été à Domérat (R1), l’AS Moulins (N2), Yzeure (N2), et Angoulême depuis 2017. »

Lucas Franco : « Moi aussi je suis né à Montluçon et j’ai pratiquement le même parcours que Joffrey. Sauf que j’ai rejoint Angoulême dès 2016, avec notre coach actuel, Hervé Loubat, qui était alors à Moulins. »

Lucas Franco quand il jouait à l'AS Moulins.

Qu’est-ce cela vous fait de défier un club pro de Ligue 1 comme Strasbourg ?

L. F. : « J’ai déjà eu la chance de tomber sur des Ligue 1 en Coupe de France. En 2014 par exemple, avec Yzeure on avait battu Lorient (1-0) avant de perdre en 16es contre le Lyon de Yoann Gourcuff (3-1) ! On est chanceux de jouer des matchs comme ça. On doit les croquer à pleines dents. C’est une sensation incroyable, devant des milliers de spectateurs. Comment créer l'exploit ? Il faut que chacun de nous soit à 100 %, que Strasbourg soit à 60/70 % (rires)... et que l’on ait aussi un petit peu de réussite, bien sûr. »

J. L. : « Moi, à l’AS Moulins, en 2014 aussi, on avait éliminé le Toulouse d'Aurier et Ben Yedder (2-1) avant de sortir aux tirs au but face à Angers (0-0). Il y a forcément de la pression avant ces matchs-là, la peur de se prendre une « branlée ». Mais on va jouer chez nous à Angoulême, dans un stade à guichets fermés. C'est unique. Et puis pourquoi pas rêver. Si on tient assez longtemps sans encaisser de but contre Strasbourg, on pourra croire à l’exploit. Il nous faudra avant tout être rigoureux en défense et avoir un super esprit d'équipe ! »

Joffrey Lobo quand il jouait à l'AS Moulins

Et Montluçon dans tout ça ?  

L. F : « Je me sens toujours Montluçonnais. Je reste en contact avec le coach du club actuel, Micka Bessaque… Et j’ai reçu pleins de messages de Montluçonnais sur notre parcours en coupe. J'ai vécu 20 ans là-bas, ma famille et mes amis y sont encore. Donc ça fait plaisir que l'on reparle de nous à Montluçon. »

J. L : « Je reviens très souvent, j’y ai aussi toute ma famille et j’y suis très attaché. Cela représente toute ma jeunesse. Je me souviens que mes proches découpaient tous les articles où j’étais en photo dans La Montagne, lorsque je jouais au foot sur Montluçon ou Domérat ! »

Informations.

- Angoulême (N2) - Strasbourg (L1), match à 18 heures ce samedi 18 janvier, en 16es de finale de Coupe de France.

- Match à suivre à la télévision sur Eurosport 2 ou en commentaires sur la page Facebook : ACFC - ANGOULÊME CHARENTE FOOTBALL CLUB

Joffrey Lobo et Lucas Franco lors de leurs jeunes années montluçonnaises à l'EDSM.

Montluçon Foot se déplace à Chambéry ce samedi soir en National 3

Luc Barre
Photos d'archives

Commentaire