Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Handball
Photo © Photo Cécile Champagnat

Ça doit passer pour Blanzat-Montluçon

Un seul match en février pour Blanzat-Montluçon qui accueille les Béarnaises de Mourenx, samedi soir (20 h 45). Une confrontation largement à la portée des Montluçonnaises.

Au lendemain de sa victoire sur la Roche-sur-Yon, fin janvier, Blanzat-Montluçon s'est accordé une semaine de repos.

Avant de réattaquer pour deux semaines d'entraînement afin de préparer la suite, la visite des Béarnaises de Mourenx, demain ( 20 h 45, Halle des sports), puis surtout l'enchaînement des matchs au printemps. « On a fait plus de physique que de hand en pensant à la série qui nous attend en mars et avril », explique Pierre Boulade. 

Ce qui ne veut pas dire que le BSM néglige le seul match de février contre les Mourenxoises. « Elles sont à la traîne (une victoire en onze journées) mais on ne les prendra pas de haut. Ceci dit, ça doit passer et ce n'est pas leur manquer de respect que de dire ça », commente l'entraîneur montluçonnais qui attend de son équipe qu'elle fasse la différence et confirme les bonnes attitudes défensives observées face à la Roche. De toute façon, le BSM n'a plus trop le choix s'il ne veut pas voir s'éloigner le wagon de tête des candidats à l'accession : « On a grillé plusieurs jokers et on n'a plus le droit à l'erreur même si notre calendrier paraît plus favorable que les autres prétendants », reconnaît Pierre Boulade.

La coupure a permis au groupe de se requinquer. L'épaule de Leisie Ngavouka va mieux, Ivona Lutovac a repris le travail collectif. Un doute demeure toutefois sur la participation de Marwa Bethour (pointe au mollet) et Myriam Andoche.

Le groupe :

Blanzat-Montluçon. Riyahi (g), Coulibaly (g), Andoche (?), Bethour (?), Bonnet, Clément, Ekobo, Dos Santos, Karamoko, Kobo, Ngavouka, Tabère, Cabanne.

Commentaire