Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Handball
Photo © Photo Cécile Champagnat

Blanzat-Montluçon : Émilie Charobert en retrait

Émilie Charobert n’apparaîtra plus avec l’équipe nationale du BSM. Elle souhaite se mettre en retrait après des années de bons et loyaux services.

Faut-il parler des absents ? Oui quand il s'agit d'Emilie Charobert, absente de la feuille de match de la dernière rencontre de Blanzat-Montluçon à domicile et absente, demain, face aux Béarnaises de Mourenx. « Elle souhaite prendre du recul et va donner un coup de main à la réserve, en prénationale », assurent les dirigeants du BSM, sollicités faute d'une réponse aux messages laissés sur son portable.

En ce cas, une page se tourne au club car Émilie Charobert, produit handball maison, fait figure de joueuse « historique » au sein des Jaune et Bleu. « J'ai été son entraîneur en moins de 18 ans », précise Pierre Boulade, actuel responsable de la NF2. Ce qui renvoie le BSM une bonne douzaine d'années en arrière. Depuis, Émilie Charobert a épuisé pas mal de coaches (Alex Marty, Roland Michel, Stéphane Richard, Olivier Clerc…) et découragé une grande quantité des adversaires qui venaient se frotter à elle en montant à l'assaut du but montluçonnais. Beaucoup ont compris leur douleur.

Toujours solide au poste, elle a vécu toutes les aventures en championnat national, jusqu'à la NF1. Pilier de l'équipe, elle a porté le brassard pendant plusieurs saisons. « Un exemple aussi pour son état d'esprit », ajoute Pierre Boulade.

Sans doute l'envie, le plaisir ont-ils fini par s'émousser et fin janvier, elle a demandé à être retirée du groupe. Une décision respectée par le staff. Avec moins de contraintes en équipe réserve (entraînements, déplacements), elle disposera de davantage de temps pour vivre sa deuxième passion, le cheval.

Commentaire