Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Handisport

Deux athlètes pour un même combat

Jérôme Kornprobst a de l’énergie à revendre. Ce Menatois de 49 ans n’est pas avare de nouveaux défis personnels et solidaires. Cette année, il disputera le Challenge Roth, en Bavière, au profit de l’association Handi’School qui œuvre pour la meilleure insertion des personnes en situation de handicap.

C'est l'histoire d'une rencontre entre deux sportifs : Adrien Chalmin et Jérôme Kornprobst. L'un est président de l'association Handi'School, l'autre triathlète à ses heures.

Cette année, Jérôme Kornprobst s'est lancé le défi de participer au Challenge Roth, organisé le 1er juillet, en Allemagne. Et le quadra courra au profit de l'association Handi'School.

« Cette course c'est un prétexte, raconte-t-il. Ce que je souhaite avant tout, c'est contribuer à mettre en valeur l'association qui fait un travail exceptionnel. Je suis tombé dans la marmite "Ironman" grâce à des copines que j'avais accompagnées il y a quelques années au Challenge Roth. C'est à ce moment que j'ai dû attraper le virus. »

Depuis, Jérôme Kornprobst pratique cette activité de manière régulière et passionnée. « En 2015, j'ai participé à l'Ironman de Vichy, se souvient-il, le sourire aux lèvres. C'était mon premier et ça a été un moment magnifique ».

Un nouveau défi solidaire pour 2018


À chaque année son défi. Pour le Menatois, 2018 sera donc l'année du Challenge Roth. Il prendra donc le départ parmi les 2.500 participants pour avaler un programme audacieux : 3,8 km de nage, 180 km de vélo et un marathon. Rien que cela. « J'ai fait celui de Vichy en 14h01, j'aimerais terminer celui de Roth en 13h30 ».

Fini le temps des fêtes et des excès de fin d'année, le sportif amateur s'est déjà attelé à sa préparation physique : « Chaque semaine, je nage 2 à 3 fois, je cours 2 fois, je me prévois 2 séances de home-trainer et si la météo est clémente, une sortie vélo en extérieur. »

Le triathlète se prépare seul mais peut compter sur les précieux conseils du préparateur physique du NaSaTri Châtel-Guyon, Nicolas Chades, et de l'équipe du Cercle Nautique des Combrailles, à Saint-Éloy-les-Mines : « Je pense que mes points forts sont mon mental et ma capacité à être prêt le jour J. Pour cela, je participe à des courses intermédiaires, quatre au total avant l'objectif. Ce challenge c'est un double défi pour moi : finir la course et atteindre l'objectif cagnotte. »

Handi'School met en place une cagnotte participative


« Avec les fonds récoltés grâce à la cagnotte, on financera l'achat d'un nouveau fauteuil roulant, qui servira à des actions de sensibilisation, explique Adrien Chalmin, président de Handi'School. La mission principale de l'association c'est de démystifier le handicap en sensibilisant les personnes. Très souvent, on résume le handicap à une personne dans un fauteuil roulant, mais les handicaps sont multiples. On sensibilise aussi sur le fait que le vieillissement par exemple est un handicap aujourd'hui dans le monde du travail ».

Crée en 2010, l'association est reconnue d'utilité publique et mène différentes actions. « On intervient en milieu scolaire on proposant des initiations au rugby fauteuil mais aussi en animant des modules pédagogiques. On se rend également à la prison de Riom, pour porter un regard nouveau sur le handicap et discuter réinsertion sociale, une problématique que partagent également les détenus. Handi'School intervient aussi dans les entreprises dans le but de favoriser l'intégration des personnes en situation de handicap et de changer le regard des gens. D'une manière générale, l'association est résolument animée de solidarité et promeut l'insertion sociale. »

« C'est vraiment génial que Jérôme nous ait contactés, se réjouit Adrien Chalmin. C'est une très belle initiative qui nous donne une meilleure visibilité. C'est vraiment un projet magnifique ». Et de lancer au triathlète menatois « T'as intérêt à la finir cette course ! »

Pour participer au projet. La cagnotte est à retrouver sur : https :\\www.leetchi.com\c\association-de-handischool

Commentaire