Actualité sportive en auvergne



Photo © Hervé Chellé

Joël Martinez (Lempdes) : "On a très envie d'un deuxième titre"

L'équipe de DN1 du Lempdes BMX Auvergne se déplace à Trégueux en Bretagne, ce week-end (23 et 24 mars), avec l'objectif de s'installer en tête de la Coupe de France, afin de ramener une deuxième fois le précieux trophée à Lempdes, après son titre en 2017.

En Bretagne, ces samedi 23 et dimanche 24 mars, le Lempdes BMX Auvergne va s'attacher à prendre un bon départ en Coupe de France. 

« Ce sera important de bien débuter. Parce que ce sera un capital confiance qu’on va commencer à engranger et puis on montrera aux autres qu’on est bien présent et qu’on a la ferme envie d’aller chercher à nouveau le titre. »

Avant la première épreuve de DN1, Joël Martinez fixe le cap. C'est maintenant à ses pilotes de le suivre pour accéder à la plus haute marche du podium. Le LBA n'aspire qu'au titre de champion de France des clubs, à la fin de la saison. Responsable de la DN1 lempdaise, Joël Martinez fait le déplacement à Trégueux, au plus près du terrain.

« Partager la lumière avec le Team Pro Immo »

Le Team Pro Immo Nicolas Roux a pris la tête de la Coupe de France DN1, sur route, dimanche dernier. Le club lempdais pourrait l’imiter ce week-end...

« On aimerait bien partager la lumière avec eux, c’est sûr. On est très heureux pour cette belle équipe de Cournon. Et puis, c’est sûr on a très envie d’être rapidement devant. Parce que c’est toujours plus simple de faire la course en tête, même si on a toujours pas mal de pression à être le premier.

Le LBA a clairement affiché sa volonté de ramener à Lempdes une 2e fois le titre de champion de France, en DN1...

On en a très envie, les pilotes aussi (Lempdes a gagné la Coupe de France DN1 en 2017 et a fini 2e l'an passé, ndlr). Je leur ai rappelé, mais je n’avais pas besoin de le faire ; car tout le monde adhère au club. En plus, l'an prochain, le championnat de France, qui clôture la saison DN1, aura lieu à la maison (Lempdes l'accueillera en juillet 2020, ndlr). On aimerait donc être le champion en titre au moment de cette épreuve et pourquoi pas le conserver à Lempdes, ce qui serait vraiment fabuleux.

« C'est assez exceptionnel qu'on soit quasi au complet »Romain Mayet est l'un deux pilotes recruté par le LBA cette année dans l'objectif de remporter le titre
de champion de France des clubs de DN1.

Le club disposera-t-il de tout son effectif pour cette ouverture de la DN1 ?

L’équipe est composée de dix pilotes et elle sera quasiment au complet pour ces deux premières manches à Trégueux. C’est assez exceptionnel. Soit parce qu’on a eu dans le passé de multiples blessures, soit parce que nos meilleurs pilotes sont pris par des obligations, notamment internationales.

Qui ne roulera pas ce week-end en Bretagne ?

Seulement Marion Torres. Elle est en rééducation après une opération à l'épaule. Cela va prendre encore plusieurs mois avant qu’elle puisse revenir. Elle a pour objectif de reprendre la compétition lors de la dernière épreuve de Coupe de France, juste avant le championnat de France.

« On aura un choix de riche à faire, tant mieux pour nous »

Il n'y a que cinq pilotes qui peuvent marquer des points pour l'équipe. Le choix sera-t-il difficile ?

Notre coach (Lorin Martinez) fera la sélection juste à la fin des essais, avant le début des épreuves officielles, sur chacune des deux épreuves du week-end. On aura une difficulté de riche, tant mieux pour nous. Mais le choix se fera tout de même naturellement.

Le LBA espére-t-il des victoires en individuel ? 

Oui, de la part de Romain Mahieu, le champion de France en titre… Il revient d’un séjour aux États-Unis, où il était d’ailleurs avec (ses coéquipiers) Jérémy Rencurel et Thomas Jouve. Ils ont fait de belles perfs. Romain va vouloir tout de suite montrer qu'il mérite son titre et qu’il a très envie de le conserver en juillet. On compte aussi sur Jérémy Rencurel qui a fait deux podiums dans le championnat nord-américain. Il est revenu des États-Unis avec un capital confiance énorme. Et puis, il y a Romain Mayet qui est près proche. Tous les trois, ils se tiennent dans un mouchoir de poche...

Axelle Etienne est en train de revenir à 100%Axelle Etienne retrouve la DN1 après une saison 2018 quasi blanche.

Pour Axelle Etienne, ce sera la grande reprise en DN1, avec Lempdes...

Elle n’a quasiment pas couru en DN1 l’an dernier, elle a fait uniquement le championnat de France à Sarzeau (support de la dernière manche, ndlr). Elle n’a pas souhaité reprendre avant cette année. Elle avait pourtant de fortes sollicitations, notamment de son sponsor cycle. Mais elle a fait le choix, que nous partageons complètement, de se préparer le mieux possible, de ne pas prendre de risque inutile et surtout de regagner en confiance, parce qu’elle a été (longtemps) blessée, qu’elle est tombée à de multiples reprises. 

Pensez-vous qu'elle puisse renouer avec la victoire à Trégueux?  

Bien sûr, elle a très envie de rouler et de montrer qu’elle retrouve son meilleur niveau. Elle s’est entraînée progressivement, physiquement, techniquement et psychologiquement, pour faire disparaître ses mauvaises pensées, après ses chutes à répétition. Elle a fait ce travail énorme, y a consacré du temps. Elle n’a pas fait de compétition pendant longtemps, ça lui manque énormément. Donc, je suis sûr qu’elle aura à cœur de montrer qu’elle est en train de revenir à 100%. »

 

Raphaël Rochette

Commentaire