Actualité sportive en auvergne



Photo © christian stavel

Florian Madrignac, leader incontesté sur le trail de Laroquapattes à Laroquebrou (Cantal) [classements]

L'homme fort de Laroquapattes, ce dimanche 31 mars, c'est Florian Madrignac. Avant le départ du trail de 28 km, le coureur n'avait laissé planer aucun suspense sur ses intentions, avant de partir comme une flèche. Après avoir occupé et verrouillé la tête de course, tout au long des 28 km de ce circuit réputé difficile, il a remporté sa troisième victoire à Laroquebrou.

Et de trois victoires pour Florian Madrignac à Laroquapattes. Le Cantalien, « à peine marqué par l'effort », a franchi l'arrivée du trail de 28 km, les bras levés, sous les applaudissements du public mais surtout de sa famille, soutien indéfectible durant l'épreuve. C'est d'ailleurs à son frère, Jérôme, qu'il a dédié cette victoire autant que cette course, dominée sans fléchir d'un bout à l'autre. «  J'étais bien préparé contrairement à l'année dernière où j'étais blessé », confiait-il. Le traileur était donc déterminé à retrouver la plus haute marche du podium qu'il avait dû laisser l'an dernier, au terme d'un duel haletant.

Florian Madrignac et Thomas Delom, lors du départ du trail de 28 km, qui a vu la participation de 144 coureurs (photo Christian Stavel).

Dès le départ, 2 heures et 19 minutes plus tôt, depuis la place du Foirail à Laroquebrou, le gagnant du jour s'est installé en tête d'un peloton de 143 autres coureurs. Une place qu'il n'a, dès lors, plus quittée.

Mieux, Florian Madrignac a vite instauré un confortable écart entre lui et ses deux poursuivants directs. « Je voulais me tester ! Je m'entraîne seul, donc je ne connais pas vraiment mon état de forme. Et là, je suis content car il n'y a aucune gêne physique », soulignait le traileur qui a inscrit de belles courses à son calendrier comme le 110 km de l'Aquaterra, à Bort-les-Orgues. Outre les Foulées Arpajonnaises, le 14 avril, il va également s'aligner sur le 40 km du Roc de la Lune (Aveyron) et sur le très attendu 53 km de la Pastourelle à Salers où François d'Haene, qui a, entre autres, remporté le Grand raid de la Réunion 2018, est annoncé. 

« J'y tiens à la Pastourelle car François d'Haene est le meilleur coureur au monde ! Donc j'espère pouvoir le talonner un petit peu... Le but, c'est de prendre du plaisir à courir avec lui ! On ne court pas tous les jours avec le meilleur mondial »

Florian Madrignac (Vainqueur du trail de 28 km de Laroquapattes)

Dauphin de ce 28 km, Thomas Delom, malgré une bonne foulée, n'a rien pu faire pour revenir sur l'homme fort du jour. « Flo était au-dessus. Donc, tu gères derrière », salue le jeune coureur du Running Club Arpajon qui réalise un temps de 2 h 28', lui aussi avec le soutien de sa famille. Cette deuxième place, acquise sur un trail réputé difficile, laisse augurer d'autres choses pour le Cantalien, « au
chapeau », qui participera à la Bouillonnante en Belgique, à la fin du mois d'avril.

Dans les premiers kilomètres de la course, Thomas Delom, le coureur « au chapeau », talonné
par Franck Aout. Les deux hommes termineront respectivement deuxième et troisième du 28 km
(photo Christian Stavel).

Quant à Franck Aout (Décathlon), il les rejoindra sur le podium après avoir bouclé, en 2 h 33', ce circuit, souvent monotrace, avec de nombreux dévers, auxquels s'ajoutent quelques montées franches et pentes à pic, à travers les gorges de la Cère. 

Belle performance de Karine Robert (Spiridon), une autre habituée de Laroquapattes et ses podiums, qui a pris l'avantage chez les féminines.  À l'aise sur cette distance, qu'elle termine en 2 h 59', elle a su éviter le piège des descentes qui ne sont pas sa partie préférée. Mélanie Deprez et Laure Ubaldino (Running Club Arpajon) viennent compléter le podium.

Karine Robert, première féminine et 23e au classement général sur le 28 km (photo Christian Stavel).

Le soleil étant au rendez-vous malgré les gelées matinales, cette huitième édition, orchestrée par l'association Laroquailles, a attiré du monde à Laroquebrou. Quelque 175 participants se sont engagés sur le parcours, plus accessible, de
18 km. En individuel, cette course a été remportée par Paul Dabertrand (1 h 12') chez les hommes et Fanny Leyrolle (1 h 36') chez les femmes.

Nouveauté de cette édition, le relais 2x9 km a vu la victoire de la paire Jordan Fata et Julien Fulchic. Chez les féminines, c'est le duo Claire Rimbault et Claire Privat qui s'est imposé.

Alexandre Violle (deuxième du 18 km) et Paul Dabertrand (premier du 18 km), de passage du ravitaillement du délaissé, vont s'engager sur le chemin du Sabatier (photo Christian Stavel)

Suivant le tracé de la course de 18 km, la randonnée a rencontré un vif succès auprès des 328 marcheurs. «  Super balisage, super chemins. C'est ça, une vraie rando ! On peut se faire plaisir, marcher sans se retrouver en file indienne ! », se réjouit cet adepte de la marche nordique.

 

La randonnée de Laroquapattes a attiré 328 marcheurs sur les plateaux entre Laroquebrou et Siran (photo Christian Stavel).

 

Les classements complets :

Commentaire