Actualité sportive en auvergne



Basket Jeunes

Nouvelle donne et nouvel élan pour Issoire

L’USI a toujours fait le choix de la formation. Cette saison encore plus avec bien des innovations dans l’encadrement des jeunes. Et ça marche…

Avec Romain Lhoste, le club issoirien a fait le choix d'un responsable technique « maison » qui connaît le club dans ses moindres recoins. Autour de ce dernier a été monté un projet de jeu qui part des baby débutants aux grands ados plus confirmés appelés à alimenter les formations seniors.

Rien de spectaculaire ou d'onéreux, « on s'est efforcé de proposer plus de créneaux à nos jeunes en optimisant au mieux ceux qui nous sont accordés sur les trois gymnases de Counil, Murat et du 28e », indique l'entraîneur. Comment ? « Pendant qu'une formation travaille sur le plateau, les échauffements et certains ateliers sont organisés sur les touches. »

Ainsi, les jeunes peuvent participer à quatre séances hebdomadaires et non plus deux. Cette réorganisation a permis aussi de mettre en place des séances de perfectionnement qui rassemblent aussi bien des filles que des garçons voir des éléments qui n'ont pas forcément le même âge mais un potentiel équivalent. « Chacun peut s'entraîner et jouer à son niveau puisqu'une plage par semaine est réservée aux matchs. Les gosses adorent, suffit de s'en référer à l'assiduité. »

Autre nouveauté, Romain Lhoste et la commission technique chapeautent le contenu de tous les entraînements proposés donnant ainsi une cohérence aux acquis. Par exemple, un thème est choisi et appliqué en continu entre deux périodes de vacances.

Déjà un succès ?


Peut-être encore trop tôt pour constater une réelle efficacité de cette nouvelle dynamique. Quoique… Les 12 formations fille et garçons allant des U11 aux U17 sont toutes sorties au terme de la première partie de saison par le haut de leurs différentes poules départementales de brassage pour rejoindre la compétition Auvergne. Mieux, les U15 féminines joutent dans les grandes frontières de la nouvelle région.

Un regard a également été porté en direction de l'encadrement. Des journées de formation ont été mises en place. « Reste qu'il nous faut conforter et, si possible, renouveler nos bénévoles car l'investissement est vraiment chronophage. »

Commentaire