Actualité sportive en auvergne



Photo © auteur inconnu

Iss'Auvergne déboule dans le peloton juniors

Nouvelle entité, Iss'Auvergne rassemble dix-huit juniors qu'elle déplacera cette saison sur la scène nationale. Neuf clubs auvergnats ont adhéré au projet porté par Corentin Ville. Entraîneur diplômé d'Etat, l'Issoirien âgé de 21 ans fera ses débuts de directeur sportif, tout en continuant de courir avec la DN3 de l'USP Issoire.

Pourquoi vous êtes vous lancé dans ce projet?

« J'ai validé en septembre dernier à Poitiers un diplôme d'Etat pour devenir directeur sportif ou entraîneur. J'avais un projet de développement à réaliser dans le cadre de ma formation. C'est de là qu'est partie l'idée de constituer une entente juniors. »

L'équipe s'appelle Iss'Auvergne. Le club d'Issoire, où vous êtes licencié en 1re catégorie, est donc largement partie prenante...

« On sera principalement soutenu par le club issoirien, il va nous aider sur le plan financier et logistique. Il était donc logique qu'Issoire soit dans l'intitulé. A la base, l'entente devait s'appeler Issoire-Auvergne. On a finalement opté pour Iss'Auvergne (une dénomination plus moderne et dynamique). Ceci dit, on sera totalement autonome pour les engagements et les déplacements. »

Les juniors de l'entente Iss'Auvergne ont effectué deux sorties collectives, en janvier.

Quel accueil a reçu votre projet de la part des clubs sollicités ?

« On a contacté onze clubs, neuf ont répondu favorablement. Les deux autres n'ont pas donné suite parce qu'ils n'ont pas de juniors. Je tiens à préciser que l'entente n'est pas fermée. D'autres clubs pourront nous rejoindre l'année prochaine. »

Pourquoi vous êtes-vous penché sur la catégorie juniors?

« Parce que, tous les ans, de jeunes auvergnats partent courir à Roanne, Saint-Etienne, Creuse Oxygène (des clubs de DN1)... On a vraiment la volonté de garder les coureurs deux ans de plus dans leur club, tout en leur proposant (un programme de courses) au moins aussi intéressant que ce qu'ils pourraient avoir dans des clubs loin de chez eux. »

Quel est justement ce programme?

« Il comprend une dizaine de Nationale juniors. Toutes celles de la région (AuRA) comme le Tour du pays d'Olliergues, le Tour de la vallée de la Trambouze, la Flèche ardéchoise... On ira aussi deux fois dans la Vienne, à Châtellerault et à La Trimouille, où on débutera la saison le 2 mars, à l'occasion du Souvenir Rousse-Perrin. On partira avec 8 coureurs. Sur les courses d'un jour, on peut en effet en prendre deux ou trois de plus que sur les épreuves par étapes. »

Dix-huit juniors font partie de l'effectif d'Iss'Auvergne, l'entente qui les déplacera sur une dizaine de courses nationales, de mars à octobre.

Qui sera en charge de l'encadrement?

« Principalement moi. J'impliquerai aussi d'autres dirigeants, puisque je vais continuer à courir et je ne serai pas sur toutes les courses. D'autres entraîneurs diplômés, Anthony Voldoire (Cournon) et Jean-Raymond Callaou (Ambert) me donneront un coup de main. Et d'autres personnes sont susceptibles de venir en renfort. Mon but, c'est d'impliquer le plus de gens possible et de mutualiser les moyens. »

Du coup, vous allez ralentir votre activité de coureur...

« Oui et non. Ça va me prendre sept ou huit week-ends dans l'année. Ce n'est donc pas problématique. C'est un petit sacrifice, mais ça ne m'empêchera pas de courir. Je ferai plus de coupures et ce n'est pas forcément un mal. »

Vous dites vouloir aider les clubs à garder leurs juniors, vous espérez aussi que leur niveau s'élève en les confrontant à des épreuves sélectives sur la scène nationale...

« On veux permettre à nos juniors de pouvoir rivaliser avec les coureurs de Rhône-Alpes. On a pu constater, ces dernières saisons, qu'il n'y avait quasiment pas d'Auvergnats dans les sélections régionales, en Coupe de France et aux championnats nationaux, surtout en juniors. »

De quel budget disposez-vous pour boucler la saison?

« On n'a pas beaucoup de moyens. Autour de 10.000 euros, sachant qu'un déplacement en Nationale juniors coûte 1.000 euros en moyenne. Chaque club va participer financièrement et de mon côté j'essaie de trouver des partenaires. »

Raphaël Rochette


L'EFFECTIF D'ISS'AUVERGNE

Juniors 1. Adin Bartoli, Tom Ribeiro (EC Clermont-Ferrand), Alexis Delzangle, Arnaud Lavigne (USP Issoire), Julien Lédeme, Mathieu Mansat (VC du Pays de Saint-Flour), Antoine et Louis Preyssat (VS Brioude), Quentin Rigaud (VC Cournon-d’Auvergne), Mathieu Trescarte (UC Le Puy).
Juniors 2. Alexis Allirol (VC du Velay), Xavier Faure (EC Mozac), Mehdi Fayolle (UC Le Puy), Brice Filliat (VC Ambert), Antoine Rives (EC Clermont-Ferrand), Vincent Trescarte (UC Le Puy).

 

Commentaire