Actualité sportive en auvergne



Photo © MARQUET Frédéric

Fédérale 1 : Issoire espère débloquer son compteur face à Dijon

Battu lors des deux premières journées, Issoire espère décrocher ses premiers points, ce dimanche (15 heures ; à suivre en direct commenté sur notre site), à domicile, face à Dijon. Pour cela, le promu devra retrouver cette efficacité qui le fuit depuis la reprise. 

« On sera de suite dans le bain. » En héritant de trois favoris (Chambéry, Dijon et Massy) d’entrée à domicile et de deux déplacements délicats à Vienne et Rumilly, Christophe Rodier, l’entraîneur en chef d’Issoire, s’attendait à un début de saison délicat. Les prédictions du coach se vérifient. Après deux journées, le promu issoirien est toujours à la recherche de ses premiers points. Les Auvergnats espèrent que la réception de Dijon, ce dimanche (15 heures), leur permettra de lancer pour de bon leur saison. Une rencontre durant laquelle les « mauve et noir » viseront plusieurs objectifs.

 

1. Marquer des points

Battu à domicile par Chambéry lors de la première journée (10-24) et défait sur la pelouse de Vienne samedi dernier (39-17), Issoire n’a toujours pas débloqué son compteur cette saison. S’il n’y a pas encore le feu dans la maison issoirienne, Christophe Rodier aimerait cependant bien que son équipe « arrive à prendre des points ». Et ce, dès ce dimanche, face à Dijon. Encore un gros morceau sur la route du promu auvergnat.

Battus lors de la première journée, les Bourguignons, qui visent les premiers rôles cette saison, se sont bien repris en s’imposant avec le bonus face à Mâcon (29-5), dimanche dernier. Et ils viennent au Mas pour gagner et ainsi effacer la défaite subie face à Villeurbanne (27-21). Mais « on ne laissera filer aucun match à domicile », prévient Christophe Rodier. « On va le jouer pour le gagner. »

 

2. Se montrer efficace

C’est le mal puydômois de ce début de saison : le manque d’efficacité. Il avait coûté cher face à Chambéry. Et il a encore pesé samedi dernier à Vienne. « En première mi-temps, on est au niveau. En termes de possession et d’occupation, on est là. Le problème, c’est qu’on ne marque pas, pointe Christophe Rodier. On laisse neuf points au pied, il y a une autre pénalité qu’on ne prend pas. On fait de bonnes choses, mais il faut vraiment qu’on soit plus efficace. »

Au pied notamment. Sans jeter la pierre à ses buteurs si précieux la saison passée, l’USI ne peut plus se permettre de laisser filer neuf points par match, comme cela fut le cas lors des deux premières journées. Cela pouvait passer en Fédérale 2. Plus en Fédérale 1. Ce dimanche, c’est le jeune Pierre-­Eliott Baudonnat qui sera en charge du but.

 

3. Retrouver un peu de sérénité

Les deux défaites inaugurales n’ont pas démobilisé les troupes issoiriennes. « La semaine s’est très bien passée, les joueurs sont appliqués », assure le technicien. Mais pour espérer marquer ses premiers points, Issoire doit retrouver un peu de sérénité, notamment dans les moments importants des rencontres. L’expérience de Romain Martial, qui effectuera ses grands débuts avec l’USI ce dimanche (au poste d’arrière), pourrait ainsi s’avérer précieuse. « On le voit à l’entraînement, il ne parle pas beaucoup, mais il prend la parole efficacement, confie Christophe Rodier. Il pourra peser sur nos choix de jeu. »

Face aux Dijonnais, Issoire pourra également s’appuyer sur les retours dans le XV de départ de trois cadres, Mathieu Amblard, Gaëtan Cubizolles et Simon Chalus. Les deux premiers étaient remplaçants le week­-end dernier. Le troisième était ménagé.

 

L'équipe :

Issoire. Martial ; Thooris, Amblard (cap.), Ollier, F. Cabantous ; (o) Villatte, (m) Baudonnat ; Chalus, Pradeau, Causse ; L. Cabantous, Cubizolles ; Fraissard, Paul, Guyot.

Remplaçants : Laroche, Ducros, Foury, Orluc, Bourliaud, Jallut, Boisset, Dagouret.

 

Manuel Caillaud

Commentaire