Actualité sportive en auvergne



Photo © MARQUET Frédéric

NF2 : Cournon pour un nouveau maintien

Son maintien arraché (77-79) à Dijon au buzzer de la dernière journée, Cournon repart en N2 sur des bases conservées. 

La photo

Une ossature à majorité conservée gage d’expérience supplémentaire, mais deux départ ou arrêt importants, celui de l’Australienne Samantha Lubke et de Charlotte Martel. Pour les remplacer, Anthony Cathala, qui reste à la tête de l’équipe, s’appuiera d’abord sur une meneuse venue de N3, Miléva Nanibet.

La rejoignent une poste 3­-4, Lauriane François, sœur du Cébiste Jordi, arrivant elle aussi de N3 et une Canadienne, Fredlaine Verrier : « Miléva vient de N3 mais a déjà évolué en N2. C’est une meneuse très agressive dans le drive, avec une excellente vision du jeu, qui aime faire la passe et qui est bonne gestionnaire. Lauriane, elle, pourrait jouer sur les postes 3­-4-­5 mais je pense qu’elle va nous apporter beaucoup avec son 1,81 m au poste 3. Avoir une grande ailière, c’est très intéressant, on l’a vu l’an passé au sein d’autres équipes. On attend encore l’arrivée de Fredlaine Verrier, Canadienne francophone comme poste 5 », explique le coach du BBCA.

Le club enregistre également le « retour » de Charlotte Joal. À considérer comme une recrue puisque mutée dès l’année passée, la meneuse-arrière, du fait d’un séjour d ’un an à l’étranger, n’avait pas disputé la moindre minute avec ses nouvelles couleurs.

« L’idée, c’était de porter notre recrutement sur l’axe 1-­3-­5, ce qu’on a réussi à faire. Au final, je suis très satisfait de nos choix. Côté basket comme humainement, on le ressent déjà : c’est important d’avoir des filles qui collent au groupe, en étant dans le même tempérament de bosseuses, celui qui fait de bonnes joueuses et qui, en même temps, apportent de la fraîcheur. »

Et l’entraîneur d’apprécier l’état d’esprit ayant régné durant la préparation, par ailleurs ouverte aux U18 et PNF, qu’elle soit classique côté basket ou physique avec une belle sortie VTT, nage et course d’orientation…

 

Le zoom

Il faudra à l’évidence la remplacer : Samantha Lubke, arrivée à la mi-­octobre, avait marqué l’exercice précédent de son empreinte, collectionnant les rebonds et les points, avec même quelques gros cartons à son actif (record de 44 points devant Lattes­-Montpellier). Faire oublier l’Australienne, c’est le rôle dévolu à la Canadienne Fredlaine Verrier, pivot devant arriver dimanche (et sans sa sœur jumelle… Fredlyne) et qui manquera donc la rencontre inaugurale contre Bourges.

 

L’objectif

Au BBCA, même si on n’est plus le promu de l’an passé, l’humilité reste de mise au moment d’afficher les ambitions : « Le maintien. Juste un peu plus vite que l’an passé, c’est­-à-­dire pas à la dernière seconde du dernier match de l’année (sourire) ! Après, est­-ce que c’est parce que c’est notre deuxième année en N2 et qu’elles ont enfin accepté qu’elles en avaient le niveau ? En tout cas, les filles semblent sereines, je ne sens pas de doute en elles. Il faut voir ce que ça va donner en résultats mais ce sont des filles qui vont bien jouer au basket ensemble », prédit Anthony Cathala.

 

Le BBCA a complètement repensé son axe 1-3-5
 

Cournon d'Auvergne 2019-2020

Départs. Samantha Lubke, Charlotte Martel.

Arrivées. Miléva Nanibet (Bron, NF3), Lauriane François (Rognac, NF3), Fredlaine Verrier (Canada).

Effectif. 4. Romane Tena, 18 ans ; 5. Lauriane François, 1,80 m, 23 ans ; 6. Camille Berrivin, 1,80 m, 19 ans ; 7. Mileva Nanibet ; 8. Amandine Vaillant, 1,69 m, 26 ans ; 9. Claudie Vaillant, 1,70 m, 26 ans ; 10. Florianne Delorme, 1,74 m, 20 ans ; 11. Heloïse Degache, 1,70 m, 18 ans ; 12. Eva Brenot, 1,80 m, 21 ans ; 13. Charlotte Joal, 1,65 m, 31 ans ; 14. Léa Gousset, 1,78 m, 18 ans ; Fredlaine Verrier, 1,83 m, 22 ans.

 

Jean-Philippe Béal

Commentaire