Actualité sportive en auvergne



Photo © Thierry NICOLAS

Yoan Meudec, les Mondiaux dans le viseur à Orcines

Après sa victoire samedi dernier au Grand Trail de Clermont, Yoan Meudec s'alignera dimanche prochain, 15 septembre, à la Course des Volcans, sélective pour les Mondiaux de course de montagne, avec l'objectif de se faire une place en équipe de France.

Samedi dernier, il a brillé une fois de plus au Grand Trail de Clermont. En s'imposant sur la Directissime (33 km), avec plus de dix minutes d'avance. Mais le rendez-vous que Yoan Meudec veut surtout honorer, ce mois-ci, est fixé à ce dimanche 15 septembre, à la Course des Volcans.

Le traileur et manager du Team Eric Favre s'alignera à Orcines avec l'envie de se faire une place en équipe de France de course de montagne. La selection pour les Mondiaux se fera sur la nouvelle épreuve (15 km, 800 m D+) créée spécialement pour l'occasion, consistant à monter au puy de Dôme et à redescendre jusqu'à Orcines.

« Un beau challenge »

« C'est un beau challenge, évoquait Yoan Meudec, samedi dernier. J'ai essayé de préparer cet objectif spécifiquement cet été et c'est toujours plus facile quand tu es en vacances. Normalement, les quatre premiers partiront avec l'équipe de France en Patogonie (les Mondiaux se dérouleront les 14 et 15 novembre à Villa La Angostura, en Argentine, ndlr). On sera trois ou quatre Auvergnats à vouloir décrocher un ticket. J'espère que l'un de nous sera dans la sélection. » L'an passé, Yoan Meudec avait échoué d'un rien : « J'avais raté la sélection d'une place. »

« Difficile de se situer »

Sélectionné en équipe de France chez les jeunes, en cross et en steeple, l'Auvergnat âgé de 35 ans court après une première sélection en course de montagne. La forme affichée au GTC, samedi dernier, lui autorise de bons espoirs. « Je suis bien, j'ai fait un beau mois d'août. Mais il est difficile de se situer par rapport au meilleur niveau français », évaluait-il cependant après sa cinquième victoire à la Grande Halle d'Auvergne.

Une chose est certaine, la Course des Volcans et plus particulièrement son nouveau 15 km vaudront le déplacement. « Cela va être court et intense (avec 655 m de dénivelé positif, ndlr). Il y en aura pour une petite heure de course et il va y avoir du spectacle », promettait le champion auvergnat, qui sera sur ses terres, dimanche. Peut-être le petit plus qui fera la différence.

 

Raphaël Rochette

Commentaire