Actualité sportive en auvergne



Photo © PHILIPPE LOPEZ

XV de France : Parra, Iturria, Lopez, Raka... Brunel explique ses choix

Le staff du XV de France a dévoilé ce mardi la liste des joueurs retenus pour la Coupe du monde au Japon. Sept Clermontois figurent dans le groupe des 31 : Wesley Fofana, Arthur Iturria, Camille Lopez, Damian Penaud, Alivereti Raka, Rabah Slimani et Sébastien Vahaamahina. De son côté, Etienne Falgoux fait partie des 6 réservistes.

Sans surprise, l'ASM et Toulouse, les deux finalistes du dernier championnat, sont les clubs les plus représentés dans le groupe de 31 joueurs retenus pour la Coupe du monde au Japon. Sept Toulousains et sept Clermontois y figurent. Du côté de Clermont, on retrouve Wesley Fofana, Arthur Iturria, Camille Lopez, Damian Penaud, Alivereti Raka, Rabah Slimani et Sébastien Vahaamahina.

Une interrogation planait autour de la présence d'Arthur Iturria dans cette liste. Le troisième ligne a été contraint de déclarer forfait à quelques minutes du coup d'envoi de la finale de Top 14, samedi. Mais le sélectionneur s'est montré rassurant. « Il s'est blessé à l’insertion des ischios. Cette blessure nécessite 5-6 semaines de repos. Il faut voir l'évolution de la blessure, mais il va déjà avoir trois semaines de vacances (comme tous les finalistes retenus dans cette liste, il ne rejoindra le groupe France que le 6 juillet, NDLR). Derrière, sur les deux ou trois semaines qui suivront, on aménagera son programme. C'est un garçon sur lequel on compte. Après, s'il n'est pas en mesure de jouer, deux joueurs sont prêts à le suppléer : François Cros et Charles Ollivon. »

Lopez, seul titulaire indiscutable à l'ouverture

Arthur Iturria prendra la direction de Marcoussis le 6 juillet prochain avec ses coéquipiers clermontois. Parmi eux, Alivereti Raka, qui devrait donc vivre ses premières minutes sous le maillot tricolore durant ce Mondial japonais. « Raka, comme Penaud, comme Huget sont des garçons qui ont pesé ces deux dernières saisons. On avait envisagé de prendre Raka pour le Tournoi, mais il s’est blessé. Il est peut-être un peu moins bien depuis quelques semaines. Mais il a montré depuis deux ans qu’il a des qualités au dessus de la moyenne, au même titre que Teddy Thomas, dans un registre différent. Thomas a été blessé ces derniers temps, il a été moins présent sur les terrains. »

Autre Clermontois retenu dans ce groupe de 31, Camille Lopez. Le Clermontois est le seul ‘’véritable’’ ouvreur présent dans cette liste ; l’autre étant Romain Ntamack. « Romain Ntamack joue de temps en temps ouvreur, mais ce n’est pas un titulaire indiscutable. Dans la liste des réservistes, on a pris Anthony Belleau, mais ce n’est pas un titulaire indiscutable. En France, il y a beaucoup d’ouvreurs étrangers, le choix est restreint. »

« Bien sûr que la blessure de Parra rentre en compte »

En revanche, pour le poste de demi de mêlée, le staff tricolore n’a pas été confronté aux mêmes problématiques. Là, les solutions ne manquaient pas. Jacques Brunel en a retenu trois dans son groupe de 31 : Antoine Dupont, Baptiste Serin et Maxime Machenaud. Mais pas de Morgan Parra. Interrogé sur l'absence du Clermontois et sur le choix de sélectionner Maxime Machenaud, Jacques Brunel a préféré parler du Racingman : « Maxime Machenaud avait été prépondérant lors du Tournoi 2018, où il s’était imposé à ce poste. Il s'est blessé par la suite et n'est revenu à la compétition qu'en décembre dernier. C’était prématuré de le prendre pour le dernier Tournoi. Aujourd’hui, il a retrouvé toutes ses qualités et puis c’est un buteur très efficace. Le choix a été fait en fonction de ces critères-là. »

Comme l'a fait remarquer un journaliste, les qualités de buteur de Morgan Parra ne sont pourtant plus à démontrer. La blessure du Clermontois en finale de la Challenge Cup en mai dernier (rupture totale du ligament tibio-fibulaire de la cheville gauche) a-t-elle pesé alors dans cette décision finale ? « Bien sûr qu'elle rentre en compte », a rétorqué le sélectionneur. « Autant sur certains postes on peut avoir des difficultés, autant, à la mêlée, il y a beaucoup de talent. »

 

Manuel Caillaud

Commentaire