Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Handisport
Photo © Fred Marquet

Une première réussie pour les France au Stadium

Malgré l’absence d’une majeure partie de l’élite tricolore qui prépare les Jeux Paralympiques de Rio, les championnats de France handisport ont réservé de nombreuses surprises, hier samedi.

La journée commençait sur les chapeaux de roues pour les repré­sentants auvergnats. Au poids, Bryan Salmon s’imposait avec un jet à 4,86 m de quoi réjouir l’Asémiste d’adoption : « Je n‘n’ai pas réussi à battre mon record de 4,96 m mais je ne suis pas déçu. Il yades compétitions où parfois il n’y a pas de concurrence. Le fait d’avoir eu un adversaire m’a poussé à aller plus loi », assurait l’intéressé.

Un champion qui ne manquait pas d’ambitions et de lucidité : « Mon véritable objectif c’est les Jeux Paralympiques de Tokyo. Je n’ai pas encore le niveau pour les jeux de Rio ». 

La journée continuait sur les mêmes bases. Au lancer de poids, Badr Touzi, licencié au PUC handisport, s’imposait dans la catégorie F42, avec un jet homologué à 11,63 m enbattant par la même occasion l’ancien record d’une vingtaine de centimètres. Une performance qui venait récompenser ses bons résultats aux championnats du monde de Doha en 2015. 

Des records pour Touzi et Alaize



Du côté de la longueur, Jean­-Baptiste Alaize, champion du monde des jeunes espoirs en 2010 et champion de France indoor en 2015, a, quant à lui, battu le record de France, hier samedi. Un résultat qui ne satisfait pas complètement son coach, Daniel Darien : « Il aurait pu faire mieux, notamment pour pouvoir se repositionner pour les Jeux. Mais je ne vais pas dire que ce n’est pas bien non plus, c’est un début ». 

Avec un saut à 6,57 m, Alaize voit ses ambitions grandir : « Mon objectif est de me qualifier pour les Jeux de Rio cet été et de revenir avec une médaille. Je vise également une mé­ daille aux championnats d’Europe qui arrivent », assure le grand espoir de l’athlétisme handisport français, qui souhaite dé­ sormais démontrer tout son talent chez les seniors.

Ces championnats de France indoor handisports, qui étaient une grande première pour la ville de Clermont­Ferrand, ont été une véritable réussite pour l’ASM, club organisateur. Malgré l’absence de nombreux tricolores qui préparent les Jeux Paralympiques de Rio, cet événement a permis à de nombreux athlètes handisport de découvrir ce qu’était le haut niveau. 

Une première aussi pour le stadium Jean­-Pellez où les championnats de France handisport étaient couplés avec les interrégionaux d’épreuves combinées. Une cohabitation qui s’est déroulée dans les meilleures dispositions.
Commentaire