Actualité sportive en auvergne



Photo © Rédaction SPORTS

Un début de saison timide pour l'alpin auvergnat

Deux épreuves seulement de disputées sur les massifs, des résultats mitigés hors Auvergne, la saison de l’alpin se révèle bien timide. 

À l’heure, comme il l’avait fait pour le nordique, de dresser un premier bilan du « blanc » alpin auvergnat, le CTR Fred Echavidre concède : « Entre le manque de neige, l’apport de neige de culture mais sans systématiquement pouvoir disposer de la profondeur nécessaire pour tracer ou, à l’inverse, beaucoup de “fraîche”, qui donne un terrain trop meuble pour tracer et une neige trop molle pour tenir les piquets, plus deux week­-ends de tempête, on a eu un début de saison difficile, en termes d’organisation. Du coup, seules la Louis-­Borel et la Marc-­Brajon ont pu se dérouler. Le reste, on essaie de reporter mais ce ne sera pas possible pour tout. »

Sur le plan sportif, le Comité a envoyé les jeunes sur deux manches de Coupe de France Citadins (CFC) ouverte aux U14 et U16, la première à Val d’Isère, à la mi­décembre, réunissant 9 skieurs, la seconde à Val­-Thorens, à la mi-­janvier où les Auvergnats étaient au nombre de 11 : « Pour, franchement, des résultats moyens, même si pour certains encourageants, avec des choses intéressantes », annonce Fred Echavidre.

Former et se préparer

Le responsable technique juge impératif de travailler. Pour cela, il a plusieurs pistes pour l’avenir. Mais, pour la présente saison, ce travail passera surtout par la CFC, compétition intermédiaire entre le circuit régional et le top national que constituent les Ben’j (U14) et les Écureuils d’Or (U16). Un bon outil : « C’est un circuit B où il règne tout de même une concurrence élevée, intéressante parce que devant nous permettre de nous étalonner et de juger de notre progression. »

Les objectifs nationaux de départ étaient les suivants : « Pour les U14, l’idée, c’était d’aller aux “Benj’” (du 19 au 22 mars) aux Ménuires : on va essayer d’honorer le critère dont on dispose de 2 garçons et 2 filles, pour avoir des repères les concernant. Eux, le but, c’est de les former et de bien les préparer pour dans deux ans, en vue des “Écureuils d’Or” réservés aux U16. Concernant ces derniers, il était prévu qu’ils en disputent les 3 étapes, de début février jusqu’à mi-­avril. Mais on a estimé qu’on était trop loin, en termes de niveau. »

Le programme est donc le suivant : comme pour les U14 et les U18, les U16 resteront sur le circuit régional et (comme les U14), sur la CFC, en mars : « Avec un objectif de fin de saison, celui de la Coupe de la Fédération, que peuvent disputer les U16 qui n’auront pas participé à la finale des Écureuils », annonce le CTR.

 

Jean-Philippe Béal

Commentaire