Actualité sportive en auvergne



Photo © AFP

Tour de France : Alaphilippe, le jaune dans le viseur

Derrière la paire Romain Bardet-Thibaut Pinot, dont le classement sera scruté de près par les fans français, Julian Alaphilippe aborde le Tour 2019 avec de l'ambition.

Il est dans la forme de sa vie. A 27 ans, Julian Alaphilippe (Deceuninck) compte cette saison 10 victoires, la plupart prestigieuses (Milan-Sanremo, Flèche Wallonne, Strade Bianche), et trône au faîte du classement mondial de l'Union cycliste internationale.

Propulsé au rang de coqueluche du public français lors de l'édition 2018 (deux étapes, le maillot à pois de la montagne), le coureur peut viser encore plus haut pour son troisième Tour. « Malgré la pression et les attentes, je suis plus relâché car j'ai déjà beaucoup gagné cette année. Mais les résultats, ça donne faim aussi », a-t-il analysé.

Au moins six des vingt-et-une étapes du Tour semblent convenir à ses qualités de « puncheur », capable d'efforts extrêmes sur de courtes côtes sèches et efficace au sprint. Il sera notamment favori dès la troisième étape, vers Epernay. Selon la performance de sa formation sur le contre-la-montre par équipe de la veille, il pourrait alors endosser le maillot jaune.

« Ce sont surtout les jambes qui vont décider sur quel objectif je vais pouvoir me concentrer, mais il y a la possibilité de porter le maillot jaune en début de Tour, c'est une opportunité qu'il faudra saisir, je vais essayer », a promis Alaphilippe.

« Julian est un peu une armée d'un seul homme. Avec lui, vous êtes certains d'être surpris », a prévenu son directeur sportif Tom Steels. « Lorsque le parcours lui convient, il est l'un des meilleurs au monde. » Un statut que le leader de la formation Deceunick Quickstep compte bien assumer et ce dès les premières étapes.

Commentaire