Actualité sportive en auvergne



Photo © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Tour de France : Alaphilippe impressionnant au Tourmalet !

Où va-t-il s'arrêter ? La question est lancinante mais Julian Alaphilippe n'en finit plus d'impressionner. On lui promettait l'enfer sur les pentes du Tourmalet mais c'est à la deuxième place, derrière Thibaut Pinot, qu'il a franchit la ligne. Mieux, il conforte son maillot jaune et compte désormais 2'02'' d'avance sur Geraint Thomas.

Et si Geraint Thomas avait vu juste, vendredi, à l'issue du contre-la-montre de Pau ? « Si Alaphilippe continue comme ça, il va gagner », avait-il lâché. Avant la première journée en haute montagne, cette déclaration avait tout d'un effet de communication. Car Geraint Thomas n'est autre que le vainqueur sortant et que Julian Alaphilippe n'a pas le profil type d'un vainqueur de grands tours. Mais les codes, le Montluçonnais n'en a que faire. Et c'est alors que les mots viennent à manquer au moment de commenter ses performances. Sprinter, puncheur, rouleur... et grimpeur ? L'Auvergnat semble en mesure de performer sur tous les terrains. Sa démonstration du jour, dans les pentes du Tourmalet (long de 19 km !) en est la preuve.

 

 

Le bonhomme tient les jambes de sa vie. Mes des jambes sans une tête, peuvent parfois amener dans le mur. Régulièrement positionné en queue de peloton des favoris, le plus souvent dans la roue de Geraint Thomas, Julian Alaphilippe a fait une montée du Tourmalet au bluff. Car il avait bien le niveau des meilleurs grimpeurs de ce Tour, ce samedi. Pas Geraint Thomas, son dauphin au général, qui lâchait prise à un kilomètre de l'arrivée pour finir à une trentaine de secondes du maillot jaune. Ce samedi, seul Thibaut Pinot avait les jambes pour mater l'insolant Alaphilippe dont on n'ose plus présumer de quoi que ce soit...

 

Le classement général :

 

 

Vincent Balmisse

Commentaire