Actualité sportive en auvergne



Photo © Richard BRUNEL

Toubani (Chamalières) : "Repartir au moins avec un point"

Le point de bonus, c’est l’objectif minimum que s’est fixé le VBC Chamalières pour la reprise du championnat, ce soir (20 heures), à Marcq-en-Barœul.

À défaut d’un troisième succès en Ligue A féminine, Chamalières se contenterait d’un point, ce vendredi (20 heures), dans le Nord, chez un concurrent direct pour le maintien. Son coach, Atman Toubani, dresse un état des lieux, avant ce match à fort enjeu.

Que peut-on souhaiter au VBCC en cette période de vœux ?

« La santé. Pour les joueuses. Pour qu’on arrive à garder tout le collectif en forme, jusqu’à la fin de saison. Avoir tous les atouts pour réussir à atteindre notre objectif qui est toujours le maintien. »

Après une première partie de saison difficile (2 victoires en 10 journées), vous restez confiant ?

« Oui, parce qu’on n’est pas la seule équipe dans ce cas de figure. Quimper (12e) court aussi après les points (les Bretonnes n’en ont que 6, comme Chamalières, 13e, ndlr). Marcq-­en-­Barœul (11e, avec 8 pts) fait un bon championnat pour une équipe qui vient de monter mais n’est pas mathématiquement maintenu. La route est encore longue. Il reste encore deux matchs avant d’attaquer la phase retour. Et comme il n’y a qu’une seule descente, tout est encore jouable. »

« Pas d’impasse »

« Comment avez-vous négocié la trêve hivernale ?

« Les joueuses ont eu une semaine complète de repos. C’est la première fois que je donne autant de jours à l’équipe. Cette trêve tombait mal, puisqu’on était dans une dynamique plus positive qu’en début de saison. Mais on avait aussi besoin d’une pause. Ça a fait du bien à la tête. Et les filles ont été assez sérieuses puisque dès leur retour j’ai pu voir qu’elles avaient suivi leur programme physique. »

Qu’attendez-vous de cette reprise chez un concurrent direct ?

« L’idéal, ce serait de repartir au moins avec un point. Parce que le maintien va se jouer à un point près. On livre un duel à distance avec Quimper. On doit plus regarder son parcours que celui de Marcq. Il faut qu’on fasse aussi bien, voire mieux, à chaque journée de championnat. Sur du moyen terme, Marcq semble un peu mieux armé que nous, au niveau du six de base, en tout cas. Le leur est plus fort que celui de Quimper ou le nôtre aujourd’hui. »

Votre opinion sur votre adversaire du week-end ?

« C’est une équipe qui a surfé sur sa dynamique de la saison dernière, en Élite. Elle a commencé le championnat en récupérant des points contre de belles équipes. Et puis, son jeu s’est un peu effrité en décembre. La pause a dû lui faire du bien. J’ai peur qu’elle retrouve son visage du mois d’octobre, avec un jeu à risque au niveau offensif. »

Votre équipe se déplace-telle au complet ?

« Oui, mais Marie Alex (Bélanger) s’est fait une élongation aux quadriceps et Thaesha (Silva) a une tendinite au genou. Elles ne peuvent jouer à 100 %. Il va falloir bien gérer parce qu’on enchaînera mardi (20 heures) par un quart de finale de la Coupe de France contre Saint-­Raphaël à domicile et un déplacement à Béziers le vendredi suivant (20 h 30). Et on ne fera pas d’impasse. Les filles s’adaptent au contexte et certaines sont même prêtes à changer de poste. Elles adhèrent à notre projet, ça se sent. »

 

Les équipes :

Marcq-en-Barœul. 1. Nowak ; 4. Yordanska ; 5. Palacios ; 6. Guerra ; 7. Zongo ; 10. La Rosa ; 11. Yllescas ; 13. Moma ; 14. Potts.

Chamalières. 2. Margirier ; 3. Amana-Guigolo ; 4. Tangopi ; 5. Gates ; 7. Tchoudjang-Nana ; 9. Bélanger ; 10. Brown ; 11. Arrechea ; 15. Correa ; 19. Silva.

Commentaire