Actualité sportive en auvergne



Photo © Joaquin SARMIENTO

Tirreno-Adriatico : Alaphilippe tombe sur plus fort

Comme samedi, Julian Alaphilippe n'a pu se mêler à la bataille pour l'étape et le général, ce dimanche, lors de la 5e étape de Tirreno-Adriatico, mais reste à une belle cinquième place à deux jours de l'arrivée.

Le week-end avec deux étapes clés sur Tirreno-Adriatico qui semblaient taillées pour lui aurait pu sourire à Julian Alaphilippe. Il n'en a rien été ce dimanche pas plus que la veille. Le Montluçonnais, l'homme aux cinq victoires depuis le début de la saison, est tout simplement tombé sur plus fort que lui.

La 5e étape, ce dimanche, vallonnée  proposait un joli terrain de bataille sur 180 km entre Colli al Metauro et Recanati comprenant quatre ascensions du Muro di San Pietro et ses portions de pente à 20% dont celle pour la victoire finale. Mais comme samedi avec le Kazakh Alexey Lutsenko, un coureur de l'équipe Astana, le Danois Jakob Fuglsang, 8e au général, tirait son épingle du jeu en attaquant de loin.

A plus de deux minutes du vainqueur

La succession de côtes avait raison des treize fuyards dont le groupe implosait. Quatre puis trois hommes résistaient mais Fuglsang, à 23 km du but, se lançait à l'assaut pour les reprendre puis les déposer. A la tête du groupe de chasse à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée avec une attaque au sommet de l'avant-dernière ascension du Muro di San Pietro, Julian Alaphilippe ne pouvait pas suivre le rythme par la suite d'Adam Yates (Mitchelton), le leader, et de son dauphin, Primoz Roglic (Jumbo). Ces deux-là luttaient pour le général sans rejoindre l'homme de tête vainqueur à Recanati. 

Douzième de l'étape, à 2'12'' de Fuglsang, l'Auvergnat de l'équipe Deceuninck-Quick Step perd une place au général et se retrouve 5e à 2'34'' d'Adam Yates. Place, ce lundi, à une étape destinée aux sprinteurs entre Matellica et Jesi (195 km) avant la conclusion, mardi, sur un chrono individuel tout plat de 10 km à San Benedetto del Trento.

Les classements sur ProCyclingStats.

Vivian Massiaux

Commentaire