Actualité sportive en auvergne



Photo © Thierry LINDAUER

Thibault (ASM Omnisports) : "L’ours blanc va bien, mais la banquise fond"

L’assemblée générale de l’ASM Omnisports s’est tenue ce lundi soir, au gymnase de la Gauthière. L’occasion pour son président, Pascal Thibault, de donner des nouvelles de « l’ours blanc ».

« Il va plutôt bien, sur le plan sportif et sur sa dynamique », a tenu à rassurer Pascal Thibault. Lorsqu’il parle de « l’ours blanc », le président parle de son club, l’ASM Omnisports, qui continue d’occuper une place majeure dans le paysage sportif auvergnat : 6.978 licenciés, plus de 140 éducateurs, 171 entraîneurs et quelque 400 dirigeants bénévoles. Des chiffres qui illustrent la bonne santé du club.

« Trouver un équilibre économique »

Mais dans le sport, ce qui compte avant tout, ce sont les résultats. Et là encore, les 15 sections que compte l’ASM ont su relever le défi en enregistrant des « performances sportives remarquables » tout au long de la saison écoulée. Ce lundi soir, quelque 120 licenciés ont été récompensés. Parmi eux, des membres de la section lutte, classée premier club de l’Hexagone par la Fédération française de lutte au regard des performances obtenues.

« Ces résultats sont le fruit d’un engagement sans faille de la part des bénévoles, des éducateurs et des Asémistes eux-mêmes. C’est un travail d’équipe que je tiens vraiment à souligner », a confié Pascal Thibault. Mais ce dernier n’a pas masqué une certaine inquiétude. « L’ours blanc va bien, mais la banquise fond. »

La journaliste Clémentine Sarlat a animé la soirée.

« Le résultat propre des activités de l’ASM Omnisports est positif (69.388 €) (*), mais il se réduit chaque année, a embrayé Jean-Yves Cheri, le trésorier au moment d’exposer son rapport financier. Le prochain exercice devrait se retrouver en perte. » La faute à une augmentation régulière des coûts et à une diminution de la participation du mécène, Michelin, dont la part est passée de 74 à 66 %. « Il faut arriver à trouver un équilibre économique un peu différent », martèle Pascal Thibault.

Les dirigeants asémistes sont déjà passés à l’action en lançant le fonds de dotation ASM Impulsion, ou en créant le pôle ASM Vitalité. « Mais nous ne pouvons pas être les seuls à agir, a ajouté le président. Il faut que les différentes parties prenantes liées à l’ASM prennent leurs responsabilités pour arriver à ce modèle économique plus équilibré et ainsi permettre à notre club de continuer à “grandir, partager et rayonner” ». Les trois maîtres mots de cette assemblée générale.

 

(*) Le résultat des activités de l’ASM Omnisports est déficitaire de 282.901 € en tenant compte de la perte de 352.289 € de la filiale ASM Clermont Auvergne.

 

Médaille d’or. Pierre Morel, le président de la section tennis de l’ASM a reçu la 88e médaille d’or de l’histoire du club omnisports.

 

Manuel Caillaud

Commentaire