Actualité sportive en auvergne



Photo © DR

Ski de vitesse : Célia Martinez à plus de 200 km/h à Vars ! (vidéo)

Dans quelques jours, la Clermontoise Célia Martinez va attaquer sa nouvelle saison. Son ambition :  battre le record de France de ski de vitesse. Elle pourra tenter de réaliser cet objectif lors des Speed Masters de Vars fin mars où il y a la piste la plus rapide au monde. 

Tous les ans ont lieu les Speed Masters à Vars dans les Alpes sur la piste de Chabrière. C’est d’ailleurs à l’occasion de cette compétition que sont tombées les meilleures performances mondiales de tous les temps en 2016 : 247 km/h pour les femmes avec l’Italienne Valentina Greggio et 254,958 km/h, pour les hommes, avec l’Italien Ivan Origone. Il faut dire que les spécificités de la piste de cette station française sont idéales pour battre des records. La Clermontoise Célia Martinez et deuxième de la Coupe du monde 2018 a battu le sien au même endroit et à la même date à 233 km/h.

 

Une inclinaison maximale de pente à 98 %

Les Speed Masters sont une épreuve de ski de vitesse sur sélection. Seule l’élite mondiale de cette discipline ose se lancer sur cette piste hors norme. Et pour cause, les données sont vertigineuses ! Tout au sommet de celle-ci, les skieurs sont à 2.750 mètres d’altitude avec 98 % d’inclinaison maximale de pente. « C’est très impressionnant, quand on est sur la plateforme de départ, on ne voit pas toute la piste et on a les spatules qui sont dans le vide. C’est comme si on faisait du saut à l’élastique », explique la skieuse clermontoise qui attend avec impatience la prochaine édition de ces Speed Masters pour en découdre.

 

Une accélération de 0 à 200 km/h en six secondes

« Cette piste est tellement exceptionnelle que, sur celle-ci, nous prenons de très grosses accélérations. Nous passons de 0 à 200 km/h en six secondes. Il n’y a qu’en moto GP ou en Formule 1 que l’on peut voir cela. Le ski de vitesse est ainsi le sport non motorisé le plus rapide après le parachutisme », indique Célia Martinez.

 

Un dénivelé de 435 mètres en 20 secondes

Après avoir pris leur élan sur 550 mètres, les skieurs atteignent la zone chronométrée qui s’étend sur 100 mètres. « A ce moment du run, ce n’est pas la vitesse maximale qui va être relevée, mais une moyenne effectuée sur ces 100 mètres. Cela dure trois seconde », souligne la jeune de skieuse. Avec l’allure à laquelle vont ces sportifs, une zone de freinage de 600 mètres est plus que nécessaire. Celle-ci s’achève à 2.285 mètres d’altitude et marque la fin du run. Le skieur aura dévalé la piste avec un dénivelé de 435 mètres et une inclinaison de pente moyenne de 52,8 % en 20 secondes. « Nous sommes littéralement vidés aussi bien mentalement que physiquement, insiste Célia Martinez, mais j’aime les sensations fortes et ça vaut le coup ! »

 

Aller à plus de 242 km/h

Fin mars, la skieuse de 27 ans sera donc en haut de cette piste avec pour unique but de faire tomber le record de France actuellement à 242 km/h. Mais si l’endroit est idoine pour y parvenir, il faudra également compter sur des facteurs tout à fait aléatoires : une neige chaude et un beau soleil qui donnent d’excellentes conditions de glisse.

 

Stéphanie Merzet
Twitter : @steph_merzet

 

Vidéo de son record à 233 km/h aux Speed Masters de  Vars en 2016 :

 

 

 

 

Commentaire