Actualité sportive en auvergne



Photo © Thierry LINDAUER

Sarliève (Clermont) : "Pas besoin d'avoir fait l'ENA pour voir où est le problème !"

Toujours dernier de la D1, malgré une victoire samedi dernier en prolongation contre Tours (5-4), Clermont relève un peu la tête et espère confirmer son redressement ce samedi soir, 7 décembre, à Marseille. Cela dépendra surtout de son investissement défensif.

Pour le compte de la 13e journée du championnat de France de D1, les Sangliers Arvernes se déplacent ce samedi soir (19 heures) à Marseille, chez des Spartiates bien calés dans la première moitié du classement (7e, avec un match en retard).

Clermont, de son côté, est toujours dernier (14e), à égalité de points avec Montpellier, même si les Sangliers ont renoué avec la victoire, samedi dernier, en venant à bout des Remparts de Tours en prolongation (5-4).

Au moins, Clermont ne se laisse pas décrocher et peut espérer enclencher une dynamique, s'il réédite une prestation analogue, ce samedi.

« A Marseille, l'idée, c'est qu'on soit cohérent et constant », dit l'entraîneur clermontois avant de prendre la route des Bouches-du-Rhône.

« Récupérer au moins un point »

Soulagé après la victoire de votre groupe contre Tours, en prolongation, la première de la saison à la maison?

« Les gars sont contents d’avoir été chercher deux points même s’ils sont un peu frustrés de ne pas en avoir pris trois. On a fait un bon match, c’était sérieux. C’est ce qu’on doit faire tous les samedis. On restait sur trois défaites d'un but d'écart (deux en D1 contre Strasbourg et Caen, une en coupe de France contre Roanne, ndlr). On n'était pas loin. C'était frustrant de mourir si proche d'un bon résultat. »

 

Avec quelles ambitions vous déplacez-vous à Marseille?

« On a les capacités pour aller chercher des points à tous les matchs ; il faut se donner comme objectif de récupérer au moins un point, ce serait déjà pas mal. Pour cela, il faudra qu'on soit défensivement au point pendant 60 minutes. »

Clermont ne manque pas de qualité en attaque, mais doit améliorer son rendement en défense pour constituer un plus grand danger pour les autres formations de D1.

« Tout le monde doit défendre »

Ce sera la clé du match, selon vous?

« On doit être rigoureux tout le temps en zone défensive, il nous faut travailler sur la constance. C'est notre cheval de bataille. En attaque, on laisse du monde derrière nous (Clermont a la 7e attaque de D1, ndlr). Au vu de notre classement, c'est même surprenant. Offensivement, on est du niveau de Caen, qui est deuxième. On a marqué 36 buts (les Normands en ont inscrit 35, ndlr), sauf qu'on en a pris 52. On a la moins bonne défense avec Cholet (qui est 9e, ndlr). Pas besoin d'avoir fait l'ENA pour voir où est le problème. C'est surtout le travail défensif de l'équipe, pas spécifiquement le gardien ni les défenseurs. Tout le monde doit défendre. Si on le comprend, on a l'équipe pour aller chercher les play-off. Parce qu'on a des joueurs offensifs capables de créer le danger. »

« Notre effectif est un peu amputé »

Un point sur votre effectif : sera-t-il au complet?

« Non, on est un peu diminué. Louis Duval est toujours blessé et son indisponibilité va encore durer. Et puis, on est privé de nos jeunes internationaux. Lucas Chautant, Théo Vialatte et notre deuxième gardien, Florian Gourdin, sont au championnat du monde U20 avec l'équipe de France et ils manqueront aussi le premier match retour, contre Marseille, la semaine prochaine à Clermont. Ce ne sont pas des joueurs pour faire beau. Théo a mis le premier but contre Tours et Lucas celui de la victoire en prolongation. Notre effectif est un peu amputé, certes, mais on fait plutôt de bons matchs chaque fois qu'on est dans cette situation. C'était le cas à Brest et à Cholet (où Clermont avait gagné, respectivement 6-3 et 4-2, lors des 4e et 9e journées, ndlr). »

 

Raphaël Rochette

Commentaire