Actualité sportive en auvergne



Photo © Francis CAMPAGNONI

Salden face à Radwanska en finale de l'Engie Open ce dimanche

La Belge Lara Salden, tête de série n°5 du tournoi, affrontera cet après-midi, à 15 heures,  la Polonaise Urszula Radwanska, tête de série n°2. Une finale du 13e Engie Open Clermont Auvergne-Rhône-Alpes qui promet.


Véritable bête noire des Françaises, puisqu’elle en a éliminé quatre lors de ce 13e Engie Open Clermont Auvergne-Rhône-Alpes, la jeune Belge Lara Salden, 20 ans et tête de série n°5 du tournoi, défiera ce dimanche après-midi, en finale, à partir de 15 heures, au Centre régional des Monts d’Auvergne, à Aubière, la Polonaise Urszula Radwanska, ex-n°29 mondiale,  tête de série n°2, de 9 ans son aînée.

 

« Je n’ai rien à perdre en finale »

 

Salden s’est qualifiée ce samedi en écartant en trois manches la dernière Française encore en lice et tête de série n°3 du tournoi, Océane Dodin (7-6, 1-6, 6-1) : « Elle frappait très fort, expliqua la Belge. Je devais donner beaucoup, insister encore et encore car elle est grande et ce n'est pas facile de répondre à des frappes comme ça. Au deuxième set, j’ai manqué un peu d’énergie. Ça s’est traduit dans mon jeu par des balles trop courtes. Je me devais de redevenir plus agressive, même si elle frappait fort. Au troisième set, j’ai plus insisté sur son revers alors que lors de la manche précédente, j’avais sans doute trop joué sur son coup droit. Et puis, j’ai essayé de l'agresser le plus possible sur ses deuxièmes balles. Je n’ai rien à perdre en finale. Déjà, être en demi-finale, c’était un bon tournoi pour moi. De toute façon, ce sont tous des matchs qui me servent, quoi qu’il arrive. »

Radwanska, elle, a disposé de la Néerlandaise Arianne Hartono (6-4, 6-2) : « J’ai très bien joué aujourd’hui. Ça a été un match plus difficile que le score l’indique. Elle jouait très vite, il fallait vraiment que je sois tout le temps concentrée. A la fin de la rencontre, elle a eu de quoi faire les points et elle les a faits mais, encore une fois, c’était très serré dans le jeu. Parfois, elle a manqué des coups de très peu, parfois elle a mis des balles de très peu dedans. Dans ces cas-là, il faut juste se préoccuper de son jeu à soi et tenter de faire du mieux qu’on peut. J’ai bien servi aujourd’hui, ça a été un élément important parce que je savais qu’elle retournait très bien. »

 

La finale :

Lara Salden (BEL, tête de série n°5) :

20 ans

Classement : 323e mondiale (meilleur classement : 302e)

Parcours à l’Engie Open 2019 : 4 victoires sur Halemai (FRA, 868e), 6-1, 6-2 ; Tubello (FRA, 573e), 6-4, 5-7, 7-5 ; Adler (FRA, 560e), 7-6, 6-2 ; Dodin (FRA, 308e et tête de série n°3), 7-6, 1-6, 6-1.

 

Urszula Radwanska (POL, tête de série n°2) :

29 ans

Classement : 292e mondiale (meilleur classement : 29e)

Parcours à l’Engie Open 2019 : 4 victoires sur Monnet (FRA, 789e), 2-6, 6-4, 6-3 ; Orange (FRA, 1148e), 6-4,7-6 ; Bencheikh (FRA, 549e), 4-6, 6-2, 6-2 ; Hartono (NED, 516e ), 6-4, 6-2.

 

Jean-Philippe Béal

Commentaire