Actualité sportive en auvergne



Photo © Francis Campagnoni

Renaud Lavillenie doit encore patienter

Contraint de renoncer aux derniers championnats d'Europe en salle en raison d'une blessure aux ischio-jambiers qui l'aura handicapé une bonne partie de sa saison hivernale, Renaud Lavillenie a donné de ses nouvelles, ce vendredi. Le perchiste clermontois ressent toujours une douleur au tendon qui l'empêche de retrouver les sautoirs. Mais il veut prendre le temps de se soigner afin de préparer au mieux son objectif de l'année : les Mondiaux de Doha (du 29 septembre au 6 octobre).

Avant de s'envoler avec Renaud Lavillenie fin mars pour un stage de deux semaines aux États-Unis, son coach, Philippe d'Encausse, évoquait la possibilité de voir le perchiste clermontois lancer sa saison estivale à Doha le 3 mai prochain. Il n'en sera rien. 

Le recordman du monde de la discipline, a vu sa saison hivernale perturbée par une blessure aux ischio-jambiers qui l'a obligé à faire une croix sur « son » All Star Perche et les derniers championnats d'Europe. Ce vendredi, il a donné de ses nouvelles sur sa page Facebook. « Depuis fin janvier et ma blessure à l’ischio-jambier, j’ai pris beaucoup de temps pour me soigner. L’ischio a bien guéri, cependant, le tendon s’était énormément inflammé juste avant la blessure, et cette inflammation s’est transformée en tendinite. Du coup, trois mois plus tard, le tendon est toujours douloureux à haute intensité. »

Si cela ne l'empêche pas de travailler sa condition physique, il reste en revanche toujours éloigné du sautoir. « Je ne peux pas faire de sprints, de bonds et je ne peux pas non plus faire de perche », a détaillé le perchiste.

Mais pas question pour Renaud Lavillenie de brûler les étapes. Comme il l'avait déjà fait cet hiver, l'Auvergnat veut « prendre le temps » de se soigner. « Je ne resauterai à la perche que lorsque la douleur sera partie... sûrement en juin », a-t-il indiqué. 

Un choix logique, d'autant que les championnats du monde de Doha, son objectif principal de l'année, n'auront lieu qu'à l'automne (du 29 septembre au 6 octobre). Ce qui lui laisse le temps de se préparer au mieux pour essayer d'aller décrocher le seul titre qui manque à son immense palmarès.

 

Manuel Caillaud

Commentaire