Actualité sportive en auvergne



Photo © Franck Boileau

Renaud Lavillenie a repris l'entraînement

La rentrée de Renaud Lavillenie a sonné, ce lundi après-midi, par une séance de course au Stadium Jean-Pellez d’Aubière. Les tout premiers pas d’une année à échéances capitales...

Cinq agréables semaines ont passé entre son retour de Doha et son retour au Pellez. « Des vacances, on en voudrait toujours plus, sourit Renaud. Mais il faut aussi se remettre en place et puis, ce n’est vraiment pas une torture pour moi de retrouver l’entraînement. »

La perche ne respecte pas les vacances ; elle a encore taquiné le recordman du monde. « Je n’en ai pas touché une, assure-t-­il, mais deux-­trois fois, ça m’a démangé. J’ai fait du vélo, du surf, du wakeboard, de bonnes dépenses qui permettent de garder le rythme. »

Sa reprise, à l’abri dans le Stadium, avec les copains - Philippe d’Encausse, le coach ; Yann Rémondin, le préparateur physique ; Stanley Joseph, le partenaire, plus le jeune Ethan Cormont - compte donc une séance d’ouverture positive. « Ça a été soft, résume le Clermontois. Du footing, des exos, des petits éducatifs de course qui ont re-sollicité les muscles ». Le tout sans souci de genou pour lequel l’athlète suit encore « des exercices spécifiques ». La première perche, elle, apparaît au programme de vendredi. Après un « stage de cohésion de groupe » de trois jours à Lacanau qui débute ce mardi.

Et la compétition ? Cette rentrée-­là doit se faire, comme d’habitude, à Tignes, début janvier. Lancement d’une saison indoor qui finit à Nankin (Chine, 13­-15 mars) par les Mondiaux. La première des deux échéances capitales 2020, avec les JO de Tokyo (Japon), du perchiste clermontois...

 

Francis Laporte

Commentaire