Actualité sportive en auvergne



Photo © Rémi DUGNE

Quentin Navarro joue gros en décembre

Ce mois de décembre s'annonce décisif pour Quentin Navarro. Après avoir écumé les épreuves régionales, le ténor auvergnat du cyclo-cross voit arriver de grosses échéances nationales, qui décideront de son avenir sur la scène mondiale.

En novembre, il a fait une razzia sur les épreuves régionales. Quentin Navarro a remporté tous les cyclo-cross disputés en Auvergne, à l'exception du National de Riom. Encore vainqueur dimanche dernier, 1er décembre, à Malintrat, le jeune Franc-Comtois domicilié près de Pont-du-Château va se tourner désormais vers des objectifs nationaux.

De grands rendez-vous se profilent durant ce mois de décembre, que l'Auvergnat va aborder en bonne forme et l'esprit libéré, sans avoir à concilier l'entraînement et les déplacements avec son travail dans une entreprise cournonnaise.

« Un mois de congé pour me concentrer sur le vélo »

Quentin Navarro a l'habitude de prendre des départs rapides et d'imposer son rythme dès le début de course.

« Je ne travaille pas ce mois-ci, j’ai pris un congé sans solde, donc je vais pouvoir vraiment me concentrer sur le vélo et puis enchaîner les grosses échéances. Pour moi, les cyclo-cross régionaux, c’est presque fini. Je vais surtout courir au niveau national, voire international. »

La suite de sa saison et ses envies d'équipe de France seront surtout conditionnés par son résultat à la 3e manche de la Coupe de France, chez les espoirs (U23), dimanche 15 décembre à Bagnoles-de-l'Orne.

« Finir la Coupe de France sur le podium, ce serait beau »

Quentin Navarro a survolé la saison de cyclo-cross, en Auvergne.

« C'est la dernière manche et elle va définir le classement général. Je suis à la 4e place et je peux espérer remonter sur le podium. Ce serait beau. Je vais faire le maximum pour arriver en forme le jour J », confie l'espoir âgé de 21 ans, espérant confirmer la bonne impression faite à Andrezieux (3e de la 2e manche) et être retenu en Coupe du monde, à Zolder (Belgique), le 26 décembre.

Si tout se déroule bien, le coureur licencié à Baume-les-Dames voudra ensuite enchaîner par une bonne performance aux championnats de France espoirs, à Flamanville, le week-end des 11 et 12 janvier. Son « objectif principal ». Qui déterminera une éventuelle sélection pour les Mondiaux, début février à Dubendorf, en Suisse.

« J'aimerai terminer par les Mondiaux »

« J'ai déjà participé une fois aux championnats du monde, quand j'étais en junior 2. Cette année-là, j’avais fait toute la saison en équipe de France. On m’avait fait confiance. J’aimerai bien que cela se reproduire et faire une fin de saison complète sous le maillot tricolore, terminer par les Mondiaux. J'ai mis toutes les chances de mon côté en prenant un mois de congé. Et s'il faut reposer des congés pour les Mondiaux ou des stages, je le referai, il n'y a pas de souci... »

D'autant moins qu'il sait que c'est le moment ou jamais de faire des sacrifices, puisqu'il rejoindra la catégorie reine l'an prochain.

« Je suis dans ma dernière année d'espoir, autant en profiter, confiait-il à Malintrat. Je peux espérer faire de bonnes places au niveau international. Après, quand je rentrerai chez les élites, un top 30, ce sera déjà joli. »

 

Raphaël Rochette

Commentaire