Actualité sportive en auvergne



Photo © BOILEAU FRANCK

Pro B : JAVCM - Antibes, les chiffres à retenir

 Les Auvergnats se sont fait renverser vendredi soir à domicile contre Antibes (99-101) dans une rencontre au coude à coude jusqu'à la dernière seconde, pour le compte de la 13e journée. Retour en chiffre sur la dernière rencontre de l'année.

6

Cette deuxième défaite consécutive constitue la sixième depuis le début de la saison. Un revers qui s’est joué dans les dernières minutes du match et qui place l’équipe métropolitaine dans une situation qu’elle aurait pu éviter, juste avant la trêve. Alors qu'elle s’était bien classée au terme des 12 premières journées (7e)  dans l’objectif des play-off, elle finit l’année 2019 sur une mauvaise note. La rétrogradant au 8e rang.  Avant de reprendre le 11 janvier à Saint-Quentin.

30

Pour son dernier match comme pigiste à la JAVCM, Mike Efevberha n’aura pas démérité en ayant joué les trois quarts du match. 30 dernières minutes de confiance accordées au joueur par Guillaume Vizade dont il estime qu’il « a fait le job » pendant cette période d’intérim. Notamment par ses 15 points de vendredi soir.

124

Comme l’évaluation collective d’Antibes. Certes, si les Sudistes ont eu un temps de préparation supérieur aux hommes de Guillaume Vizade avec le report du match qui devait les opposer à Paris, ils ont tout de même livré une très grosse prestation. Dominés en début de rencontre ils sont vite revenus au coude à coude de Vichy-Clermont pour remporter les deux derniers quart-temps, et le match.

28

S’il y a bien un joueur qui a fait mal aux Javostadistes vendredi soir, c’est l’extérieur Ukic Roko-Leni auteur de 28 points et 10 passes décisives. L’international croate aussi passé par la NBA, a réalisé un match à 71,4 % de réussite à trois points. Aidé de son coéquipier Zaid Hearst à l’extérieur (24 points), ils ont renversé le cours du match par leur adresse alors que la JAVCM menait au score jusqu’au 4e quart-temps.

10

Avec un taux de réussite à 100% aux lancer-francs (10 sur 10), Mohamed Kone a été un des acteurs de premier plan de son équipe. Il finit logiquement meilleur scoreur de celle-ci grâce à 24 points agrémenté d'un 2 sur 2 à trois points. Avec 66,7% de réussite aux tirs, le même taux que son coéquipier Pendarvis Williams, il a permis à son équipe de lutter jusqu'au bout de la rencontre. En vain.

Vincent Faure

Commentaire