Actualité sportive en auvergne



Photo © Pierre COUBLE

Parra (ASM) : "J'aurais aimé que ça se passe différemment"

L'essentiel est là pour l'ASM qui s'est qualifiée, samedi face aux Harlequins (32-27), pour la finale de la Challenge Cup à Newcastle. Heureux du résultat, le capitaine Morgan Parra n'a en revanche que moyennement apprécié le déroulé de la rencontre.

Morgan, vous vous êtes fait peur jusqu'au bout ?

« J'aurais aimé que ça se passe différemment. Après, on savait que ça allait être très dur face à cette belle équipe, capable de jouer et qui ne lâche rien comme toutes les formations anglo-saxonnes. Ensuite, il y a eu pas mal d'erreurs de notre part. En première mi-temps, je tape en touche directement, derrière il y a essai. C'est un essai trop facile, où il n'y a pas de temps de jeu. A ce moment-là, on était bien dans le match et je pense qu'on peut rejoindre les vestiaires sans encaisser cet essai. Enfin, ce qui nous a posé problème, ce sont ces coups d'envoi qu'on ne prend pas et qui nous mettent le feu. On se fait peur tout seul. Il faut qu'on arrive à gommer ça. »

L'essentiel est tout de même fait...

« Par contre, l'essentiel est fait oui. On avait parlé de caractère, cela reste des matchs très durs, et on a su répondre présent. Il fallait tenir jusqu'au bout. C'est fabuleux de jouer dans une enceinte comme la nôtre où le public a encore répondu présent. On ne voulait pas décevoir. C'est chose faite : on va en finale. »

Où vous allez retrouver La Rochelle...

« Oui, même si c'est un duel franco-français cela reste spécial. Il faudra jouer cette finale. On a déjà connu par le passé ce genre de rendez-vous entre français, contre Toulon, maintenant ce sera La Rochelle. »

Vous avez l'expérience de votre côté pour cette finale ?

« Oui, peut-être. Après, cela reste un match. Tu peux avoir de l'expérience, cela n'empêchera pas que ce sera dur jusqu'au bout. Ce sera un gros match à Newcastle. Pour La Rochelle, ce sera sa première finale européenne donc elle fera tout pour la gagner. Mais nous aussi. »

D'autres échéances importantes vous attendent d'ici-là...

« Oui, on a un déplacement la semaine prochaine au Stade Français. Tous les points vont compter. Mais on va quand même prendre le temps de savourer parce qu'on sort d'une semaine particulièrement intense après ce match à Toulouse où on a eu un jour de moins pour récupérer. Il fallait être présent dans cette demi-finale et on l'a été. »

De votre côté, vous réalisez un 100% au pied. On imagine que cela fait du bien...

« Bien sûr, sachant que depuis quelques temps j'avais un peu de mal. Toutes les semaines ne seront pas comme ça. Quand t'es buteur t'en fais gagner, t'en fais perdre. Je prends cette responsabilité. Il y a eu des moments un peu plus difficiles mais aujourd'hui ça m'a sourit. Mais je suis surtout content pour l'équipe. »

Commentaire