Actualité sportive en auvergne



Photo © Cécile Champagnat

Paratriathlon : Bourseaux deuxième en Suisse

Yannick Bourseaux n’a pas perdu son temps en Suisse. Il revient de cette manche de Coupe du monde avec la deuxième place et de précieuses informations aussi.

Cinq secondes. Antoine Besse a échoué pour cinq secondes, samedi, à Lausanne, dans sa quête de podium. Si le Montluçonnais Yannick Bourseaux s’est installé à la deuxième place de cette manche de Coupe du monde de paratriathlon disputée en Suisse, le Cournonnais a échoué d’un souffle derrière le Japonais Tetsuki Kaji, troisième en 1 h 08’51’’ contre 1 h 08’ 56’’. 

Un seul Auvergnat s’est donc installé sur le podium de Lausanne et Yannick Bourseaux n’était pas mécontent de ses performances. Le coureur du Triathlon Académie Montluçon a aussi repris des repères en vue des mondiaux du 15 septembre en Australie, tout en glanant des informations sur un parcours suisse qui recevra les mondiaux 2019. 

En bouclant les 750 m de natation, les 20 km du parcours cycliste et les 5 km de course à pied en 1 h 05’ 35’’, derrière l’Anglais George Peasgood, 1 h 04’ 34’’, l’Auvergnat signe surtout une belle course de rentrée face à un adversaire qui a bien limité les dégâts sur son point faible pédestre. « C’est la première fois de la saison que je finis à une minute de lui, relève Yannick Bourseaux. C’était plutôt au-­delà des deux minutes de retard. En course à pied, là où je lui reprends le plus de temps, il a très bien couru et moi je n’ai pas été aussi bien que d’habitude. J’ai vu que je ne réduisais pas beaucoup mon retard. Sur les trois tours du parcours cycliste, j’ai repris du temps sur le premier et le dernier, mais quasiment rien sur le deuxième. Le bilan est quand même globalement positif »

Travailler à pied


Sorti avec 3’25” de retard après la natation, le Montluçonnais a constamment repris du temps sur Peasgood. Il lui en a quand même manqué un peu pour viser la victoire. « Pour les mondiaux de septembre en Australie, il va falloir travailler la course à pied pour performer »

Quant à Antoine Besse, ses points forts comme le vélo et la course à pied, ne lui ont pas totalement permis de coiffer le Japonais pour le bronze. Relégué à 1’51” en sortant du parc à vélo, il a comblé la majeure partie de son retard sur le parcours cycliste et pédestre. Mais il lui en a manqué un peu pour le podium.


Le classement :

Lausanne. 1. Peasgood (GrandeBretagne), 1 h 04’34’’ ; 2. Bourseaux (France), 1 h 05’35’’ ; 3. Kaji (Japon), 1 h 08’51’’ ; 4. Besse (France), 1 h 08’56’’ ; 5. Baele (France), 1 h 13’41’’.


Jean-François Nunez
Commentaire