Actualité sportive en auvergne



Photo © Nicolas Jacquet

NF3 : présentation de la 3e journée

La 3e journée de NF3 se déroule ce week-end. Voici ce qui attend la réserve de Chamalières et Issoire.

Issoire - Bron-Lyon


Une victoire à la maison pour débuter, une défaite à Chambéry (3­-2) en suivant, mais avec le bonus défensif : beaucoup de coachs seraient satisfaits d’un tel bilan comptable. Et pourtant, Jérôme Mialon n’a pas complètement digéré la défaite en Haute-­Savoie, avant la réception de Bron­-Lyon, ce dimanche (15 heures). 

« Il y avait un beau coup à jouer là-­bas, insiste le technicien issoirien. C’est d’autant plus dommage que l’on sait que la saison sera dure. Il faut engranger les points qui se présentent ». La faute a beaucoup d’inconstance dans la prestation proposée à Chambéry. 

« Si on enlève nos deux anciennes, l’effectif est très jeune et donc inexpérimenté à ce niveau » poursuit l’entraîneur. Contre une solide formation de Bron-­Lyon rencontrée plus d’une fois ces dernières saisons, le collectif auvergnat retrouvera un ou deux éléments qui ont fait défaut la semaine dernière. Il faudra montrer plus de concentration sur l’ensemble de la partie. 

Un handicap toutefois, dont les locales se passeraient bien, elles ne joueront pas dans leur habituel antre de Counil, mais dans un gymnase voisin.

Chamalières (B) - Seyssins


Deux victoires en deux matchs : la réserve de Chamalières n’a pas raté son entame de championnat. Les Auvergnates peuvent même viser la passe de trois lors de la réception de Seyssins, ce dimanche (15 heures), au gymnase de Chatrousse. 

Mais pour aller chercher un nouveau succès et s’installer encore plus confortablement sur le podium, Audrey Mioche attend davantage de son groupe. « C’est pas mal oui, mais je suis un peu insatisfaite du dernier match, relève la technicienne. On n’aurait jamais dû partager les points et au moins gagner (3-­1). Le positif est de parvenir à s’imposer même en jouant mal »

Les Chamaliéroises progressent donc et malgré le retard à l’allumage, elles disposent des armes pour inverser la tendance. « On peut le faire une fois, mais on ne pourra pas le répéter tous les week­ends, insiste Audrey Mioche. Il faut remettre des éléments défensifs dans notre jeu. Il yaun peu trop de laxisme, on se repose sur nos acquis »

Le groupe. Zendagi, Rique, Abdallahoui, Vidal, Pon Le Clainche, Bal, Pirès, Grégoire-­Valex, Morvan, Cavagna, Scaggion.
Commentaire