Actualité sportive en auvergne



Photo © Thierry LINDAUER

NF2 : Cournon doit enchaîner 

Restant sur un précieux succès à Martigues, les Cournonnaises doivent absolument le bonifier avec la réception des Espoirs du Cavigal de Nice, ce samedi après-midi (17 heures).

Sa victoire précieuse à Martigues (41-58) en poche, sur la base d’une deuxième mi-temps et son dernier quart, notamment, d’intense tenue (23-8), les Cournonnaises (8e) attendent les Espoirs du Cavigal de Nice avec de vraies obligations : « C’est un match important, voire primordial, comme à chaque fois qu’on rencontre un adversaire moins bien classé que nous. »
Moins bien classées, les jeunes Niçoises le sont, effectivement, puisqu’avant-dernières : « C’est un match qu’il faut aborder avec beaucoup de sérieux. Car à part Carqueiranne, aucune des équipes, même si certaines perdent beaucoup, n’est faible “baskettement” parlant, juste sur certains points. »
Et malgré deux victoires seulement à son actif, pour l’ouverture du championnat devant Dijon et à… Carqueiranne, début décembre, Nice fait, pour Anthony Cathala, partie de celles-là. Et de se référer au match aller, qui n’avait pas été si simple que cela à prendre (58-67) : « Même si, depuis, nous avons bien progressé, il ne s’était dessiné en notre faveur que sur les dernières minutes. »
Avec un élément à prendre en compte, le fait que Nice soit un centre de formation, les Espoirs pouvant présenter des effectifs variables au cours de la saison : « A combien se déplaceront-elles ? Avec quels éléments ? C’est toujours un peu la surprise. »

C’est un match important, voire primordial, comme à chaque fois qu’on rencontre un adversaire moins bien classé que nous.

Anthony Cathala (Entraîneur de Cournon)

De leur côté, les Cournonnaises se sont préparées comme elles le devaient : « Les filles bossent. Après, c’est toujours un peu particulier quand on sort d’un week-end sans compétition et que la semaine auparavant, on en avait profité pour ménager quelques filles voire les mettre au repos, en prévention par rapport à des blessures. On a aussi fait de la cohésion, en allant au bowling ensemble et ça, j’espère que ça payera parce que ça fait partie du travail. En tout cas, j’espère qu’elles retrouveront vite le rythme contre Nice. »
Un match sur lequel plane encore l’incertitude de la participation effective de Charlotte Martel, qui pourrait être retenue par des obligations professionnelles, mais pour lequel Camille Berrivin pourra cette fois postuler en étant en pleine possession de ses moyens.
Le coach cournonnais est en tout cas très satisfait qu’à la suite de cette rencontre de NF2, les joueurs du Clermont Basket viennent disputer le leur de NM3 face à Tursan-Arboucave (à 20 heures, voir par ailleurs) dans ce même gymnase Gardet : « Ça fera un beau samedi de basket ! »

Jean-Philippe Béal

Commentaire