Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis GORCE

NF1 : une dernière à assurer à Fleury pour le HBCAM

Face à Saint-Étienne, avant-dernier, le HBCAM 63 n’a pas droit au faux pas, ce samedi à Fleury (20 h 30), pendant que Toulouse, son concurrent direct pour la montée, se déplacera à Nice.

Après le beau succès populaire et sportif de la précédente journée devant Aix, à la Maison des Sports, c’est à Fleury que le HBCAM 63 baissera le rideau à domicile de sa belle saison de NF1, ce vendredi, à partir de 20 h 30. Avec pour les filles de Jamal El Kabouss, au moment de recevoir Saint-Étienne, encore et toujours la D2 dans le viseur.

Pour cela, avant de se projeter sur la conclusion de saison tout sauf évidente à Bourg­-de­-Péage, l’actuel 3e, voire sur une éventuelle « bonne nouvelle » en provenance, dès ce vendredi, de Nice où Toulouse, le concurrent direct du HBCAM 63 pour la montée, pourrait être en danger, les filles de Jamal El Kabouss doivent tenir le cap face à des Stéphanoises condamnées à la N2 depuis la semaine passée, et leur défaite à domicile contre Bruguières.

Un élément dont l’entraîneur clermontois tient compte : « Elles vont venir chez nous en n’ayant plus rien à perdre, libérées de tout. » Une approche sensiblement différente de l’aller où les Ligériennes étaient alors au même niveau au classement que leurs hôtes, tout en présentant la meilleure défense de la poule.

Trajectoires opposées

Mais battues de 4 buts (22-­26), dans la Loire, par les Volcaniques, les Foréziennes entamaient alors une série de 6 défaites consécutives, qui allait précipiter leur chute. Le HBCAM 63, au contraire, imprimait alors une trajectoire montante le portant vers une accession au niveau supérieur pour laquelle il a aujourd’hui toutes les cartes en main.

Une route tracée de façon assez convaincante, quel que soit l’adversaire, pour n’avoir, désormais qu’à entretenir la belle mécanique et la flamme entre deux rencontres. Celle de ce vendredi conduit Jamal El Kabouss, « serein mais avec la même bonne pression », à mettre au repos Delaume et Tré, à peine de retour d’un stage intense avec l’équipe de France : « Il faut les ménager et il n’est pas question de prendre le moindre risque avec encore un match important à jouer derrière celui de Saint-­Étienne. »

Surtout avec la chance de disposer d’un effectif au sein duquel l’entraîneur métropolitain peut procéder à des rotations avec des filles ayant complètement le niveau de la NF1.
 

Le groupe : Guilabert Segura, Ferreira ; Benay, Sarliève, De Almeida, Djabour, Blezes, Ngoulou, Morgado, L. Modenel, V. Modenel, Ouvrard, Sousa, Soubies, Mouton.


Jean-Philippe Béal

Commentaire